AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What's Up Doc ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Todd Smooth
Stardust
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 61
Localisation : Là où tu ne seras pas j'espère
Pouvoirs : Effet Somnifère
Humeur : Toujours mauvaise
Groupe : Chercheur du Stardust
Caractère : Une démonstration ?
Date d'inscription : 27/10/2009

Carte d'identité
Age: 52 ans
Profession: Médecin/Chercheur et emm*rdeur
Liens:

MessageSujet: What's Up Doc ?   Mar 27 Oct - 14:38

Fiche de présentation






☼ N om : Smooth
☼ P rénom : Todd
☼ A ge : 52 ans, mais certains disent que j'en aurais 12 mentalement.
☼ D ate de naissance : 20 décembre 1956, et la première chose à laquelle j'ai eu droit est une claque sur les fesses !
☼ V ille de naissance : Oxford en Chine... C'était pour voir si vous suiviez.
☼ C atégorie : Membre du Stardust, et oui je n'en ai peut-être pas l'air comme ça mais je suis un bon samaritain et je travaille d'arrache pied pour mon gouvernement... Non en faite, c'est le boulot le moins chiant que m'ait été proposé et ce sont ceux qui ont le plus réussi à flatter mon égo.
☼ P rofession :J'ai un doctorat, je décrypte les noms imprononcables derrière vos boites de médicaments tels que le palmitostéarate de macrogol ou le sorbate de potassium et je sais manier un scalpel avec précision... Je suis garagiste bien sûr.


Parce qu'il faut bien commencer par un début......

☼ Parents: Si on pouvait simplement s’arrêter aux expressions géniteur et génitrice cela m’arrangerait grandement. Oh non pas que je les renis, disons que nous avons un peu perdu contact. Papa est directeur d’une société qui fabrique de la sauce piquante… Excitant pas vrai ? ça met dans le bain tout de suite, je me souviens que les enfants à l’école m’appelaient « Pique pique « , que le monde est cruel. Il a toujours veillé à notre éducation à moi et à mon frère, assez stricte soit dis en passant, c’était un homme austère avec de petites lunettes rondes et une grosse voix âpre. Il me faisait un peu penser à un boucher… Maman elle, elle était toujours élégante et veillait à sa bonne image. Mais malgré ça elle nous offrait tout l’amour maternel nécéssaire… Voire un peu trop sur-protectrice par moment. Mais nous restions leur fierté avant tout, et les futurs dirigeants de la société familiale. A propos, ai-je précisé que l’émoustillante société de sauce piquante avait appartenu au père de mon père ainsi qu’au père du père de mon père ? Inutile de dire qu’il comptait sur nous, et sur moi en particulier, pour reprendre le flambeau. C’était sans compter mon ininteressement et surtout mon dégoût à cette sauce, et puis, j’avais d’autres rêves. Bien sûr quand je leurs ai appris que je voulais être médecin, ce fut un peu comme un cataclysme, cela venait contrarier les plans de mon paternel. Pourtant sous les caprices de ma mère il accepta de financer mes études tout en me rejetant pour ce que je voulais être, et ce que je ne voulais pas. Depuis que j’ai quitté la maison, nous ne nous sommes pas adressés un mot avec mon père, ni même mon frère d’ailleurs. Seule maman me voit encore comme le gros bébé que je ne suis plus. C’est dans ces moments que je suis trèèèès heureux qu’ils soient restés vivre en Grande Bretagne !






☼ Frères et soeurs : Ah les liens fraternels, presque aussi compliqués que les sentiments amoureux. Je t’aime, moi non plus ! Heureusement dieu m’a fait grâce de ne pas avoir de grande sœur qui m’aurait maquillé et travesti en poupée barbie, ou une petite sœur qui piquerait mes affaires et irait ensuite se plaindre à maman d’une probable maltraitance. Je n’ai pas non plus eu de grand frère qui me surveillait tout le temps et m’infligerait quelques coups de poing… En réalité c’est moi le grand frère, l’ainé de la famille… Sur le papier du moins car d’après mon père je ne suis qu’un… Comment disait-il déjà ? Un parasite à l’intelligence débile trop orgueilleux pour voir plus loin que le bout de son nez. Quoi qu’il en soit, je suis le plus vieux de 7 ans, et mon petit frère et moi avons pris des chemins totalement différents. Stanley était… Brillant, pas autant que je ne l’étais bien sûr, des deux j’ai toujours été le plus doué. Je suis par ailleurs intimement persuadé qu’il a toujours été un peu jaloux de mon génie… Quoi qu’il en soit, alors que je m’offusquais dans mes études pour devenir médecin, Stanley fut enrôlé auprès de papa pour reprendre l’entreprise familiale. Comment en vouloir au padré ? Il avait échoué avec moi il était normal qu’il se tourne vers son autre fils. J’ai toujours pensé que mon frère était idiot mais le jour où il décida de reprendre la société fut le coup de grâce… Bref, j’étais devenu le pestiféré, et nombreuses furent les fois où mes deux colocataires testostéronés me reprochèrent cette « immonde traitrise « que de m’interesser à autre chose qu’à la sauce piquante. Oh et sans oublier que mon fraternel lui, a réussi à fonder une famille. Bah tant qu’à être bon à rien, autant l’être jusqu’au bout ! De son union avec Jessica naquit leur fils, Gregory, un neveu que je n’ai par ailleurs… Rencontré que lorsqu’il portait encore des couches. C’était l’époque où je leur annoncais que je partais pour Londres, la nouvelle fut très mal prise autant chez papa que chez fréro. Mais je pouvais lacer mes chaussures comme un grand, oui oui, et je suis parti. Je n’ai que très peu de nouvelles depuis… Faut dire que je n’en donne pas non plus ! Je sais seulement que Stanley est à la tête de la société depuis que papa est à la retraite.






☼ Enfants: Les bidules qui ont de la bave plein la bouche et qui vous hurlent dans les oreilles ? Très peu pour moi merci, trop de responsabilités et d’ennuis ! Je passe assez de temps à donner la tétine à mes patients pour en plus m’occuper d’un mioche. C’est ce que je me suis toujours dis, mais je les apprécie quand même hein… De loin, de très loin. D’ailleurs je me souviens avoir prêté serment à moi même de ne jamais me tromper pour ne pas me faire un enfant dans le dos… ça pousse comme des champignons ces trucs là ! Vous avez le temps de faire un tour sur vous même et il vous en tombe un dans les bras… Ah, et dire que j’ai rompu cette promesse… Non je n’ai pas eu l’immense malheur d’engendrer un enfant, mais je suis le tuteur d’une adolescente puérile et rebelle. Brooke Manchester… A qui je dois d'ailleurs de bien jolis sobriquets peu flatteurs. Une gamine que j’ai ramassé dans l’hôpital avant qu’elle ne soit conduise à l’orphelinat. Ses parents et le reste de sa famille ont été tués dans un tragique accident de voiture… Je ne suis pas quelqu’un de magnanime, pourtant, voir cette petite fille amochée dans cette chambre froide, à pleurer sa solitude. Je n’ai pu me taire lorsque l’assistante sociale est arrivée et ai décidé de la prendre sous mon aile… Je l’ai éduquée comme ma propre fille, et dieu sait que les choses n’ont pas toujours été faciles face à une gamine pourrit gâtée !! Encore aujourd’hui, j’ai l’impression que sa crise de crétinerie n’est pas terminée. Elle me rend la vie impossible ! Et pourtant… Elle est un peu l’espoir d’une vie, et si je me sais execrable avec elle, j’espère avoir ma place dans son estime. Je pourrai au moins mourir en me disant n’avoir pas vécu pour rien… Nous nous aimons à travers nos conflits, autant elle que moi. Elle est la personne qui me connaît sans doute le mieux pour avoir partagé toutes ces années de vie commune, cependant je ne me suis jamais justifié sur le pourquoi de son adoption… Il faut aussi préciser que personne du côté de ma famille, ne connaît son existence, et ce n’est pas plus mal ainsi.



☼ Epouse ou Mari:
Le mariage est tout droit fait pour conduire au divorce ! Encore un moyen pour ces rapaces de faire de nous les hommes, les dindons de la farce ! Je suis célibataire… Et 100% hétéro, je tiens à le souligner. Je sais que mon charme et mon charisme les rend toutes folles de moi, mais que voulez-vous je ne peux pas être partout. Il m’arrive par moment de fréquenter des demoiselles mais cela ne dure qu’un temps, je me lasse vite… Ou l’inverse. D’ailleurs si je me souviens bien ma seule vraie relation a duré 3 ans, avec une belle blonde américaine qui a fini par me quitter sous prétexte que j’étais impossible à vivre. Sans doute une excuse pour me faire comprendre qu’elle n’était pas assez bien pour moi, c’est compréhensible !





Parce que vous êtes unique.....

☼ Physique: Grand, beau, intelligent, parfait, mannequin… Oooh quoi ? Les gens de nos jours croient à n’importe quoi et mentent sans arrêt, alors pourquoi pas essayer ? Et puis, ce n’est pas si faux si on me regarde bien. Bon, j’ai une taille relativement raisonnable pour un homme, disons que je suis assez grand pour affirmer ma virilité. Malgré toutes les cochonneries que je peux avaler en une journée, quel dépit de ne pas savoir cuisiner, j’ai une corpulence tout à fait normale. Mes cheveux commencent à fatiguer mais je ne suis pas mécontent de leur résistante couleur d’ébène. En revanche ma barbe quotidienne est parsemée d’un mixte de poivre et sel, et je peux dire que je suis bien assaisonné ! Ah oui, je ne me rase jamais, j’aime cette fausse impression de taulard… Et j’ai surtout la flemme. Mon visage aussi expressif soit il est marqué par le temps de mon demi siècle et les soucis de la vie quotidienne. J’ai la chance d’avoir des iris d’une couleur de glace, parfaite pour cacher mes émotions et lancer des regards froids, chose très amusante d’ailleurs ! Une expression prétend que les yeux sont le reflet de l’âme… On m’a souvent dis que j’avais un cœur de pierre, ou de glace en parallèle, alors ça pourrait être vrai ! Que dire de mes vêtements, je reste assez sobre dans mes tenues, il est rare que je porte une de ces blouses blanches ridicules, je déteste tomber dans les clichés. Il m’arrive de trainer en tenue de cuir que j’utilise sur ma moto, la touche de jeunesse qui me rend irrésistible. Aurais-je oublier de mentionner quelque chose ?… Ah, je ne suis pas ordinaire, je me déplace à trois pattes… Impressionnant n’est ce pas ? Je suis infirme, l’une de mes jambes me jouent des tours depuis un incident dans ma vie remontant à quelques années. De ce fait je ne peux me déplacer normalement et j’ai toujours ma canne avec moi, elle est ma compagne de toujours.




☼ Caractère: Alors là, paraît que j’ai un véritable caractère de chien… Je suis à mi-chemin entre le génie et l’homme de cromagnon à travers un vocabulaire pour le moins soutenu mais par moment égaré dans la vulgarité. En résumé, je suis un vieux con acariâtre au rire gouailleux. Et pourtant, je suis doté d’une intelligence qui en surprend plus d’un et ça, j’ai tendance à le savoir. J’ai confiance en mes capacités car je sais bien que je me trompe très rarement, quitte à devoir utiliser n’importe quels moyens pour parvenir à mes fins. Ce qui compte c’est le résultat et non pas la manière dont on l’obtient. Après tout, mon travail c’est sauver des vies, et non pas me lier d’amitié avec mes patients ! Si on devait me comparer à quelque chose, je dirais, une bonne cuillière d’huile de foie de morue ! C’est dégueulasse en bouche mais excellent pour la santé ! Les recettes de grand mère sont les meilleures… Oh et si vous me croisez, éviter de me saluer si vous ne voulez pas essuyer une mauvaise remarque. Je suis toujours de mauvaise humeur… Non pas réellement, je suis de bonne humeur mais j’adore embetter le monde. Les gens n’ont pas encore compris que je n’ai besoin de personne, et que les discussions amicales ne font que m’ennuyer. Je trouve les rapports humains stupides, pourquoi ne pourrions nous pas faire comme les animaux ? Une histoire de fesse de temps à autre pour procréer et ça s’arrête là. Quoi qu’il en soit, si je peux emm*rder mon monde je le fais avec plaisir, je suis très loin d’être agréable et suis connu également pour ça. Il faudrait que je pense à faire mon introspection un jour… J’adore provoquer les gens, et souvent mes patients sont bien plus pressés de repartir que l’inverse. Je suis quelqu’un de très solitaire, et encore aujourd’hui je me demande comment je fais pour vivre avec Brooke. Ah et, je suis un homme très spontané, tellement que je m’attire facilement des ennuis, mais je suis si indispensable qu’ils ne peuvent se débarrasser de moi. Et puis… Même si je suis ce que je suis, j’aime mon boulot… Et surtout ma moto ! L’unique amour de ma vie, oh oui, elle seule me comprend, elle seule à partager mes souffrances… Car au fond, nous nous cachons tous derrière un masque. Mais pour moi, la réalité me saute chaque au visage, lorsque je me déplace avec ma canne et que je me drogue à la vicodine pour faire parraitre ma douleur moins importante qu’elle ne l’est.






☼ Qualités: Oh la liste serait longue ! A vrai dire je comptai proposer à Keagan un culte de la personnalité basée sur ma propre personne… Mais j’ai quelques doutes quant à sa réponse alors je garde ça dans un coin de mon esprit. Je suis un excellent médecin, à croire que les neurones de mon cerveau sont une espèce sur-développée de la race humaine, ou je suis la plus belle chose crée sur terre après Adam… Oui avant lui cela aurait été dur. Quoi que si j’avais été le premier homme sur terre… Bref ! Mon intelligence a été reconnue mondialement car ma réputation précède mon talent. Pour preuve j’ai été reconnu comme étant le meilleur médecin de la côte Est des Etats-Unis. J’ai donc rarement tord et il n’est pas rare que l’on vienne me demander mon avis sur beaucoup de chose. A vrai dire c’est là ma qualité principale, si on ne parle pas de mon charme et de mon talent pour parler aux gonzesses. Ah et, je déteste qu’une chose m’échappe, je peux passer toute la nuit éveillé pour trouver une solution à mon problème, je suis quelqu’un de très déterminé. Après, j’ignore si on peut considérer ma grande spontanéité comme étant une faculté positive… Mais a moins les gens savent à quoi s’attendre avec moi.



☼ Défauts:
Ouh la liste risque d’être encore plus longue que précédemment ! Si je me fie aux dires de mes patients et autres énergumènes obstruant ma vue à longueur de journée, je suis égoïste, sarcastique, snobinard, mythomane et despotique. J’ignore vraiment pourquoi ils s’acharnent tous contre moi, allez savoir, la science n’est visiblement pas le seul grand mystère de l’homme ! Ils devraient plutôt me remercier d’être l’unique à tout le temps dire la vérité… Du moins, presque tout le temps. Le plus ironique dans tout ça c’est que je suis un véritable s*laud et que je le revendique, sans doute finirais-je ma vie seul dans mon lit mais… Je pourrais au moins mourir avec le sourire aux lèvres en pensant à mes ô combien sublimes années à avoir enquiquiner le monde ! On devrait me discerner un autre titre pour ça… Quoi que mon dernier blâme en est assez représentatif. Alors ? Vous pensez que j’ai ma place au paradis ?



☼ Pouvoir (facultatif dépendant de votre groupe) :


Foutue météorite, comme si elle n’avait pas causé assez de dégâts dans le monde et dans ma vie en m’envoyant des patients à la pelle. Bon elle m’a certes aidé à trouver un travail, quoi que c’est plus le travail qui m’a trouvé… Enfin bref ! Le hic, c’est que je me suis rendu compte que mes patients n’étaient pas les seuls à avoir été contaminé. Déjà qu’avant ils se posaient des questions en voyant un médecin infirme, mais maintenant… Heureusement qu’il ne se manifeste pas physiquement ! Mais en y réfléchissant à deux fois, ce même pouvoir peut mettre utile. Quand je le désire et par je ne sais quel psychisme sur lequel je m’auto-analyse depuis sa découverte, il m’est possible de libérer une sorte de toxine inodore chargée d’un gaz soporifique capable d’endormir toute personne se trouvant dans un certain périmètre. Je vous laisse deviner par où il s’échappe… Roh mais pas par-là ! Il se libère des pores de ma peau et m’entoure d’une sorte d’enveloppe invisible. Au moins je n’ai plus besoin de faire des anesthésiques générales ! C'est déjà ça de gagner, et quand quelqu'un m'embete trop je lui fais piquer un roupillon et j'ai le temps de me sauver tranquillement... Par contre j'ai découvert après multiples expériences sur des rongeurs qu'à trop haute dose, cette toxine inconnue peut provoquer un coma irréversible. Changer l'humanité en belle aux bois dormant n'est pas une conception qui me gêne en soi, mais avoir la mort de gens sur la conscience est autre chose. Et puisque je ne contrôle pas encore totalement ce pouvoir j'évite de m'en servir trop souvent, je travaille encore sur sa composition et son utilité dans un des laboratoires du gouvernement.





Parce que votre expérience nous intéresse.....

☼ Histoire: (le tout en 25 lignes pleines minimum)

Partie I : Avant Rebirth




¤~ Ce n’est pas l’heure d’écrire mes mémoires, ni de faire un livre confession… Je vois que votre curiosité est toujours de mise même après toutes les informations que j’ai pu vous donner. Pourtant ils récapitulent bien ce que j’ai traversé dans ma vie… Mais puisque tout le monde semble passer par là, alors allons y, je déteste le conformisme…



Je suis né un jour bien banal à Oxford, en Angleterre. J’ai eu cette chance de naître dans une famille ayant des moyens plus que suffisant pour mon arrivée. Enfin un petit garçon pour reprendre le nom et surtout suivre les traces de Papa Smooth, directeur d’une Multi-Nationale de sauce piquante utilisée dans tous les restaurants de la planète, quel chic ! D’ailleurs je me souviens avoir été contraint de poser sur l’une des couvertures d’un magasine pour faire la promotion de cette sauce, que je déteste en passant. Donc dans le genre ringard j’atteignais des sommets alors que je trainais encore en couche culotte, autant dire que ma vie était bien partie ! J’ai toujours été un enfant solitaire, à vrai dire dans le bac à sable je m’amusais déjà à mettre du sable dans les cheveux des filles… J’ai commencé très tôt en tant qu’enquiquineur de première ! Par contre je me suis vite rendu compte que j’adorais l’école, et apprendre de nouvelle chose. J’ai particulièrement aimé la première fois que j’ai pu disséquer un animal en cours de biologie… C’est à cette époque que j’ai découvert mon grand intêret pour le corps médical et en particulier les sciences humaines. C’est aussi l’époque où je commencais à comprendre que j’étais différent de mes idiots de camarades et que mon quotien intellectuel était déjà développé même jeune. Je ne passais pas mon temps à me fouiller les narines à la recherche de mucus ou à jouer avec mon robinet ! Je me souviens que je piquais les livres gynécologiques de ma mère pour étudier l’anatomie féminine… Mes premières vraies lectures ! Par la suite naquit mon demeuré de petit frère, Stanley… Oooh qu’il était mignon avec sa petite bouille d’ange. Je sentais que ce gaillard n’allait pas m’attirer que des bonnes choses, d’ailleurs je l’avais prévenu dés le berçeau, c’était moi le grand frère !



Mon enfance fut mitigée, je voyais bien que papa comptait sur moi pour prendre sa suite, sans compter maman qui m’habillait comme un plouc ce qui ne contribuait pas à augmenter mon sex appeal à mon grand regret… J’étais ce qu’on pouvait qualifier de tête d’ampoule à l’école et il n’était pas rare que j’essuie les remarques désobligeantes de mes petits camarades. Mais je préférais les laisser faire, j’avais d’autres choses plus importantes en tête… Comme par exemple annoncer à mon père que je voulais devenir médecin. Je mis plusieurs années avant de me lancer, et lorsque je le fis… J’ai failli avoir la mort de mon père sur la conscience ! J’ai ensuite eu droit à tout un sermon sur la médecine mais surtout sur la descendance de la famille Smooth qui travaillait dans la sauce piquante depuis plusieurs générations. C’est dans ces moments où la testostérone entre constamment en conflit que l’infinie douceur féminine intervient ! Sans les paroles censées de ma mère, je sais que mon paternel n’aurait jamais accepté de financer mes futures études. De plus, je savais qu’au moindre faux pas scolaire je pouvais dire adieu à l’espoir de décrocher mon doctorat. Je me suis donc privé de toute vie sociale durant mon adolescence… ça ne m’a pas empêcher d’avoir quelques petites amies et beaucoup plus de rateaux que je ne puisse en compter sur deux mains. Mais ce n’était qu’une question de temps, un jour toutes les belles poulettes tomberaient sur mon passage… En attendant je devais reserrer les élastiques de mon appareil dentaire ! Pendant ce temps Stanley était adulé par papa parcequ’il avait accepté de reprendre la suite familiale… Enfin accepté, il a eu un bon lavage de cerveau, une précaution pour être sûr de ne pas perdre un second fils.



Autant ne pas s’attarder sur une partie de ma vie qui fut terriblement redondante ! Il était évident que j’étais toujours le premier de ma classe, et qu’au final j’ai décroché mon diplôme avec brio. De là j’ai commencé à travailler non loin de chez moi, toujours logé chez mes parents. Mais l’ambiance n’était pas au beau fixe, si bien que je sentis de petites ailes plumées pousser sur mes omoplates et que je suis parti sur Londres dans un excellent cabinet médical. Le contact avec ma famille fut rompu bien que je continuais à aller les voir de temps à autre quand l’envie m’en prenait… Non en faite je n’en avais jamais envie mais surtout pas le choix ! Je préférais rester concentrer sur mon travail tout en y apportant mon propre style, peu apprécié certes, mais j’ai toujours été un élèment très efficace. D’ailleurs ma notoriété ne cessa d’augmenter, elle fit le tour du monde ! Un jour j’ai reçu une proposition d’un hôpital aux USA, à Boston plus précisément… Comment refuser une telle chance ? Un excellent hopital avec d’énormes moyens, à mille lieux de ma famille avec un salaire très confortable. J’ai donc plié bagage pour rejoindre le territoire des Kennedy non sans fierté de m’y être fait convier. Une nouvelle vie commenca pour mon petit bout de génie, tellement prodigieux que plusieurs années plus tard, je fus nommé comme étant le meilleur médecin sur la cote Est. Je suis intimement persuadé que Stanley a dû être vert de jalousie de voir à quel point je réussissais ma vie professionnelle !… La vie privée ? Oui bon c’est autre chose. Je ne travaille pas pour vivre mais je vis pour travailler, nuance !

Mais mon histoire semble trop parfaite, et malheureusement il y a toujours une ombre sur le tableau. Aussi fallu t-il que le destin s’acharne de jalousie contre moi, j’aurais préféré que le diable m’envoie ses succubes démoniaques, mais on ne choisit pas ! Je me souviens encore de tous ces articles dans la presse et ces journalistes devant ma chambre d’hôpital, à savoir si le grand Docteur Smooth allait mourir à la suite de ce tragique accident de la route. Mais c’est du solide mine de rien ! Seule ma jambe droite y a laissé quelques plumes, et depuis je suis contraint de marcher avec une canne au risque de m’effondrer. C’est un épisode de ma vie que je n’ai jamais abordé avec personne, pas plus que la mort de cette petite fille dans l’accident. Pourtant, il m’a été donné de voir son cadavre à la morgue… Intérieurement, je ne m’en suis jamais remis et mon seul refuge fut ma boite de vicodine. J’étais tellement à cran que j’étais capable de sauter sur tout ce qui bougeait… Et tout ce qui ne bougeait pas, je pense en particulier à cette pauvre plante verte qui a été victime d’une saute d’humeur… Mon comportement m’a valu un blâme qui vint ternir mon dossier, mais qu’ai-je à en faire ? Ma réputation de médecin restait intacte, et c’est ce qui comptait avant tout ! Par la suite, j’ai trouvé autre chose à quoi m’accrocher… Un jour à l’hôpital, j’ai soigné une petite fille qui venait de perdre toute sa famille dans un accident de voiture, Brooke Manchester. Elle me rappelait étrangement la fillette tuée… J’avais l’impression que c’était comme une chance de me racheter, comme une invitation, certes empoisonnée, des dieux. Après mûre réfléxion, j’ai finalement décidé de la prendre sous mon aile et de l’adopter… Je me répète tous les jours que c’était une grosse erreur ! Elle n’a jamais été facile à vivre comme gamine, mais j’ai tout de même fait de mon mieux pour veiller à combler ses besoins si ce n’est affectivement, j’ai horreur des papouilles.





Partie II : Après Rebirth




¤~ J’ai bien cru que ce jour serait le dernier, l’apocalypse, j’étais presque prêt à me reconvertir !… N’abusons pas les choses. Mais c’est bien l’une des seules fois où j’ai eu une inquietude de cette ampleur pour Brooke, j’ai d’ailleurs tout laissé à l’hôpital pour rentrer et m’assurer qu’elle allait bien. Nous sommes ensuite retournés à l’hôpital, je ne pouvais décemment pas abandonner mon rôle de médecin dans un cas aussi critique. Oh que je me souviens des jours qui ont suivis… Le personnel hospitalier enchainait heures sur heures et les rares pauses qui nous étaient données nous les passions à essayer de trouver le sommeil pour reprendre des forces. Autant dire que mes services étaient très demandés, entre les blessures légères, les plus graves et les fausses inquietudes, je n’ai jamais été aussi assailli ! Cependant personne ne s’attendait à ce qui allait suivre… Je me souviens que j’examinais ce petit garçon après que ses parents m’ai littéralement harcelé toute la journée en me racontant des histoires abracadabrantes. J’étais sur le point de lui faire une prise de sang pour faire un bilan complet, lorsque tout à coup alors que l’aiguille était sur le point de le toucher, sa peau vira en une couleur métallique, là devant mes yeux. Son épiderme était aussi solide que du fer forgé et pour tout dire, sa peau était devenue ferraille ! Aucune explication scientifique ne me sautait au visage, c’était la première fois depuis que je soignais que je voyais un tel phénomène. Nous avons gardé l’enfant en observation, jusqu’à ce que je me rende compte que ceci n’était pas un cas isolé. Ce même jour, un homme du gouvernement est venu me trouver. Il s’appelait Janitthan Keagan, et se présenta comme étant le dirigeant d’une organisation nommée Stardust. Jusque là je n’en avais rien à faire… Mais il me parla de la situation actuelle et me confia que les trainées de la météorite Rebirth avaient modifié le code génétique de certains humains, créant en eux des capacités hors du commun. Le mot qu’il avait utilisé été « mutant « … Je suis quelqu’un de pragmatique qui ne me fit qu’aux faits, mais j’étais forcé de constater l’étrange vérité. La race humaine était en train de se métamorphoser en une espèce dérivée qui menacait l’équilibre de la planète. Un phénomène pour le moins très interessant à étudier ! Et c’est d’ailleurs pour cela que Keagan était venu me trouver, il avait ouie dire de mes fascinantes capacités d’analyse et bien sûr, avait besoin de mes services pour le gouvernement. Je suis sûr que cette partie était plus destinée à m’amadouer et à me rallier à sa cause qu’autre chose… Mais il a su se montrer persuasif, et je me suis finalement laissé convaincre de rejoindre les rangs de Stardust.



La suite fut tout aussi inattendue… Alors que je travaillais dans les laboratoires secrets du gouvernement, toutes les personnes se trouvant autour de moi sont soudainement tombées dans un profond sommeil et ce, plusieurs fois. Si au début je prenais ça à la rigolade, j’ai vite constaté que le problème venait de moi. Après plusieurs analyses et expériences, je me suis rendu compte que les débris de Rebirth n’avaient pas épargné mon organisme. Quelle ironie, on me paie pour étudier les mutants et j’en deviens un moi même. Mon corps est capable de libérer une exhalaison soporifique plutôt difficile à contrôler. Au fil du temps j’ai tout de même su en prendre un minimum de maitrise mais j’évite de trop m’en servir au risque de causer des sequelles irréversibles à mes victimes.

Aujourd’hui le climat se dérègle complètement et dernièrement on a eu le droit à un vrai film de hollywoodien ! Tornades, tremblement de terre… Si on ne réagit pas très vite, qui sait ce qui pourrait arriver demain. En attendant, pourquoi changer quelque chose à ses habitudes ? La vie continue aussi accablante soit elle.







☼ La meilleure chose qui vous soit arrivée : Hormis le fait que je n’ai plus à supporter les réfléxions de mon père et mon frère… Je dirais le jour où on m’a nommé comme étant le meilleur médecin de la côte Est sans nul doute. Oh ce geste m’a été droit au cœur, et dans mon égo surdimensionné ! Mon talent était déjà reconnu dans le monde entier avant cela, mais ce titre n’a fait que redorer un peu plus ma brillante carrière. Et il faut dire que mes collègues en sont impressionnés… Le petit problème d’une renommé comme la mienne est que parfois, des clients venant de loin et ayant fait la route exprés de je ne sais où, viennent pour que je les soigne personnellement, une vraie plaie… Bon au moins si vous tapez mon nom sur internet vous tomberez sur pleins d’articles hurlant ma gloire ! Ah que c’est fatiguant la célébrité.






☼ La pire chose qui vous soit arrivée : Pourquoi m’obliger à raconter des choses aussi moroses ? J’ai refusé d’aller voir un psychologue ce n’est pas pour me confier à n’importe qui ! Mais si vous insistez… Non la pire chose qui me soit arrivée n’est pas d’être née dans une famille aussi prude, ou encore d’avoir un tel pouvoir de séduction. Mais le jour où, je chevauchais ma moto pour rentrer chez moi. A cette époque j’étais sur une affaire assez spéciale à l’hopital dans lequel je travaillais et malgré moi mon patron m’avait renvoyé chez moi pour me reposer, chose que je n’allais pas faire. Quoi que je puissiais faire, mon cerveau retournait la situation dans tous les sens, et j’étais en train de rouler lorsque la solution m’a parue évidente. Immédiatement après cet éclair, ce fut le trou noir… Je me sentais aussi léger qu’une plume et dans un état second, comme si j’étais stone, promis je n’avais pas pris de cocaïne ! Lorsque je me suis réveillé, j’étais sur un brancard, des urgentistes penchés sur moi à prononcer des mots qui ressemblaient à des bourdonnements. Lorsque je me suis réveillé la seconde fois, c’était dans un lit, dans mon propre hopital mais cette fois de l’autre côté du miroir ! On m’expliqua ensuite que j’avais été victime d’un accident de la route et que ma moto avait été complètement détruite. Ce même jour on m’annonca que plus jamais je ne remarcherais normalement, ils avaient même peur que ma capacité d’analyse médicale en soit touchée. Lorsque j’ai voulu savoir qui était le sombre crétin qui m’avait percuté, ils me répondirent qu’il s’agissait d’un père de famille accompagné de sa femme et de leurs deux enfants. La cadette, une fillette âgée d’une dizaine d’année, n’avait pas survécu à l’accident… Cet événement m’enfonça un peu plus dans ma tourmente et me fit me refermer sur moi même. Et c’est sûrement auprès de Brooke, que je cherche à dédramatiser ce qui s’est passé…



☼ Relations amicales : Ami quoi ? Je n’ai jamais eu d’amis dans ma vie, du moins pas digne de ce nom aussi loin que je m’en souvienne… On ne peut pas tout allier dans la vie, je suis trop pris par ma vie professionnelle pour prendre le temps de blablater sur le sens de la vie auprès d’un individu avec lequel je m’affalerais sur un canapé en me goinfrant de chips ou de glace au chocolat. Je peux très bien le faire tout seul ça ! Ou alors appelons amis ceux de qui je profite des services quand j’en ai besoin, à la limite. Et si certains font des petites annonces pour en trouver, moi je m’enferme dans mon bureau pour les fuir !






☼ Relation amoureuses : Avec des cowgirls de temps en temps… Non, je ne m’abaisserais pas à ça, quoi que… Je sais bien que les femmes sont toutes folles de mon corps mais je ne suis pas un homme si facile à avoir. Je préfére me faire désirer c’est normal… Il y a bien cette jolie brunette qui travaille aussi pour le gouvernement, Mary Andrews. Elle est dingue de moi à n’en point douter et elle me fait languir pour que j’aille la chercher… D’ailleurs elle est sur le point de craquer et de me tomber dans les bras, je le sais bien. Ouh que j’aimerais qu’elle me passe les menottes dans son bel uniforme de la CIA !






☼ Liens :






Mary Andrews : Ah comme dis précédemment, il m’arrive de croiser cette charmante créature dans les laboratoires ou d’autres locaux privés du gouvernement. Même si on ne travaille pas dans la même branche on est amené à se voir, enfin je suis sûr qu’elle s’arrange pour être toujours au même endroit que moi… Je ne vais pas m’en plaindre ! Mais elle ne devrait pas tarder à céder à mes avances… L’espoir fait vivre !



Brook Manchester : Mon adorable fille adoptive… Petite peste qui a son caractère bien trempé. Je crois qu’elle s’est alliée avec le reste du monde pour me rendre fou, son passe temps favoris. Mais il est possible de s’apprécier dans l’adversité, et je l’a considère comme ma propre fille.



Gwendolyn Jenkins : Une de mes anciennes patientes dont j’ai sauvé de la mort. J’étais au bon endroit au bon moment et grâce aux soins que j’ai pu lui prodiguer rapidement. Etrangement, je l’apprécie, peut-être parce que nous sommes tout les deux des rescapés d’un accident de la route, chose dont je ne lui ai jamais parlé par ailleurs. Elle passe me voir de temps en temps à l’hôpital pour m’apporter à déjeuner ou boire le café.



Parce qu'un questionnaire nous apprend tout un tas de choses croustillantes....

Voici six petites questions auxquelles il vous faudra répondre. Nous ne vous imposons pas un nombre de lignes minimum à effectuer. Cela peut être répondu en un mot comme en dix lignes, c’est à vous de voir. Toutefois, plus vous mettrez d’indications et plus nous cernerons votre personnage.
☼ Vos parents se trouvent ils dans les abris? Il sont à l'abris en effet, mais loin outre atlantique heureusement pour moi !

☼ Si vous êtes lycéens ou étudiants, suivez vous toujours les cours ou bien les séchez vous car de toute façon c’est la fin du monde? Je suis loin des études mais les inombrables courriers que je reçois de l'école de Brooke me disent qu'elle aussi elle est loin de ses études...

☼ Si vous travaillez, continuez vous votre train train quotidient? Pourquoi changer ? Le jour où on disparaitra j'aimerai être dans mon bureau à engueuler l'un de mes patients.

☼ Si vous possédez un pouvoir, êtes vous connu des autorités ? du Clan? Et oui, je travaille pour eux et mon pouvoir leur est parfois utile. Quant au Clan, je ne me cache de rien alors oui sans doute.

☼ Etiez vous à Boston lors de l’apparition des deux tornades? Oh que oui et j'ai bien cru que c'était la fin de ce monde de fou ! Heureusement pour moi j'étais dans une base secrète du gouvernement qui est resté intacte.

☼ A la vue des évènements actuels, êtes vous plutôt quelqu’un qui se cache des Stardusts ou des incidents climatiques, plutôt quelqu’un qui essaye de vivre normalement même si les conditions deviennent impossible ou quelqu’un qui essaye de faire fasse à tout ce qui lui tombe dessus? Un peu tout à la fois... Sauf que je ne me cache pas de Stardust, me cacher de moi même serait idiot !

Parce qu'il y a une personne qui se cache derrière l'écran....

Pseudo: Kiwi
Age: 17 ans
Célébrité utilisée : Hugh Laurie
Comment avez vous connu le forum? Par Kira Summers
Comment trouvez vous le design? Excellent !
De quelconques suggestions? Aucune
Est ce un double compte ? Si oui quel est le nom de votre premier personnage ? Nope
Remarques : OK par Alice



Dernière édition par Todd Smooth le Jeu 29 Oct - 15:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   Mar 27 Oct - 15:26

    Bienvenu sur Rebirth Todd et merci de te ton inscription.
    Bonne chance pour ta fiche, si tu as la moindre question n'hésite à envoyer un mp à l'admin ou a poster ici même.
    N'oublie pas d'aller faire un tour du côté de règlement Wink

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Todd Smooth
Stardust
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 61
Localisation : Là où tu ne seras pas j'espère
Pouvoirs : Effet Somnifère
Humeur : Toujours mauvaise
Groupe : Chercheur du Stardust
Caractère : Une démonstration ?
Date d'inscription : 27/10/2009

Carte d'identité
Age: 52 ans
Profession: Médecin/Chercheur et emm*rdeur
Liens:

MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   Jeu 29 Oct - 16:13

Merci, fiche terminée =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   Ven 30 Oct - 2:03

A première vue je ne vois rien à redire, je pense que tu as très bien su cerner le personnage ;p Je vais soumettre ta fiche à Tim.

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Summers
::: Mignon petit admin :::
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 32
Pouvoirs : Contrôle du flux sanguin
Groupe : Les initiés
Caractère : Gentil, intelligent, peureux
Date d'inscription : 24/02/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiant
Liens:

MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   Ven 30 Oct - 23:30

Bonsoir Kiwi et bienvenue sur Rebirth.
Je m'excuse pour l'attente. Après lecture de ta fiche, je te valide sans hésitation. Tu as parfaitement cerné le personnage et ta fiche est excellente! (une fiche amusante dans un monde apocalyptique ça c'est de l'original Razz )
Je te réserve le poste vacant, l'avatar et le pouvoir.
Avant de commencer à RP, n'oublie pas de faire une fiche de liens et une liste de tes RPS.
Bon jeu cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Todd Smooth
Stardust
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 61
Localisation : Là où tu ne seras pas j'espère
Pouvoirs : Effet Somnifère
Humeur : Toujours mauvaise
Groupe : Chercheur du Stardust
Caractère : Une démonstration ?
Date d'inscription : 27/10/2009

Carte d'identité
Age: 52 ans
Profession: Médecin/Chercheur et emm*rdeur
Liens:

MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   Sam 31 Oct - 13:49

Ah merci du compliment =D Passe me voir à l'occasion, tu auras le droit à une petite piqûre... Promis ça ne fera pas mal Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What's Up Doc ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
What's Up Doc ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Présentation :: 
Habitants
 :: Fiches validées :: Fiches de Stardust
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit