AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 K & K : Kelenn

Aller en bas 
AuteurMessage
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: K & K : Kelenn   Mer 10 Mar - 2:31

Kelenn Breval, pour que Katell vous serve





☼ N om : Breval
☼ P rénom : Kelenn Ruyven
☼ A ge : 16 ans
☼ D ate de naissance : Le 7 Novembre 1993
☼ V ille de naissance : Rennes/France
☼ C atégorie : Initié
☼ P rofession : Lycéen et on fait beaucoup plus que 35 heures nous.

Parce qu'il faut bien commencer par un début......


☼ Parents: Morts. Écrasés par la comète. Boum (c'est le nom de la comète en breton). Ma sœur vous dira comme moi mais je vous déconseille de lui poser la question, elle le prendrait mal. Notre père s'appelait Hoel et c'était un roi. Un vrai. Le Roi du Kouin Amann. Une vraie crème, avec ce qu'il faut d'épice pour rendre la vie moins fade. Vous l'aurez compris (ou vous êtes idiots), il était pâtissier avant de se transformer en crêpe flambée. On l'a pas très bien digéré alors vous excuserez ma sœur et vous pardonnerez notre silence. Il était cool mine de rien. Les yeux en curaçao, délavés par la farine et des cheveux où le poivre et le sel se disputaient avec la couleur brune du pain trop cuit. Et derrière le poil hirsute de sa barbe bretonne, il avait un cœur en or brut. C'était notre héros, notre Ginger Man, notre père quoi. Génial. Gentil. Généreux. Notre mère, elle, était américaine mais ça ne se voyait pas. Elle s'appelait Suzan et Hoel l'appelait sa Suze ou Suzette (comme les crêpes). Même ma sœur la surnommait Sucette. Elle avait du mal avec les z quand elle était petite (et si elle vous dit le contraire, c'est qu'elle est de mauvaise foi). Maman travaillait au magasin aussi parfois et quand elle ne décorait pas les gâteaux, elle noircissait des feuilles de papier d'une langue barbare appelée l'anglais. Certains disaient qu'elle était la meilleure traductrice de Rennes. On voit qu'ils ne l'avaient pas comme mère. Elle était la meilleure. Tout court.

Boum a eu raison d'elle comme de Hoel. Depuis, on est dans sa famille a Boston alors on a appris à ne pas trop en parler. Maman comme papa manquent beaucoup à Katell alors si vous avez des questions, vaut mieux me les poser directement. Surtout qu'on peut pas faire confiance aux filles pour vous dire la vérité.

☼ Frères et soeurs : Katell Uriell Breval. Ne vous fiez pas à son second prénom, c'est une peste. L'ange déchu dans toute sa splendeur. Elle a un tempérament de chiotte, oublie souvent qu'elle est une fille et jure parfois plus que moi. C'est une catastrophe ambulante qui est incapable de lire correctement. Je l'adore. Elle est a moi. Et puis vous n'en voulez pas, c'est une plaie. Sérieusement, Katell est géniale. Belle, forte, sachant toujours où aller, quand et pourquoi. Quand j'ai des soucis, c'est mon meilleur alibi et l'avocat le plus retors que je connaisse.

Elle aime jouer aussi derrière ses airs de petite fille sage (mais pas avec vous je vous vois venir). Vous nous entendrez donc souvent compter des points que vous ne pouvez pas comprendre. De nous deux, c'est la plus sage et la plus réfléchie, ce qui ne veut pas dire grand chose. Elle reste fragile derrière son énergie débordante et compte sur moi pour la protéger. C'est la petite fille qui joue à la maman. Je la laisse faire. Tout pour qu'elle continue à sourire. Même si, dans ses accès de bonne humeur, elle est épuisante. Vous pensez peut-être que je suis le pire des deux mais ne vous y trompez pas. Elle est aussi terrible que moi, tout comme je peux être aussi mature qu'elle. Nous sommes deux personnes dans deux corps mais tout mélangé. Je sais, je suis pas clair. Katell vous expliquera. Il faut bien qu'elle serve à quelque chose.

☼ Enfants: Y en a pas...encore
☼ Epouse ou Mari: Toutes les filles du lycée, mais Katell ne le sait pas et ne lui dites pas mais c'est elle que je préfère

Parce que vous êtes unique.....


☼ Physique: Par Katell
Mon frère est beau, mais il ne doit pas le savoir. Il s'en vante bien assez comme ça sans qu'on s'amuse à le lui dire. Il est beau, donc. Peut être parce qu'il me ressemble, et qu'à son âge, il sait être masculin sans tomber dans un machisme ridicule, ou eut être parce que ses traits toujours un peu enfantins et son air de bonheur permanent (ou presque, on voit vite qu'il n'est pas si heureux que ça, quand on le connait un peu) adoucissent les premiers signent du mâle qui nait derrière sa voix irritante. Un ado.

Mais même si nous sommes jumeaux, et donc techniquement les deux morceaux d'un seul être, nous ne sommes pas identiques. Nous avons tous les deux les cheveux châtains, mais les siens sont un peu plus clairs, comme s'ils avaient bu les rayons du soleil. Et si mes boucles se dessinent en anglaises, à la manière de certaines ladies que j'aime faire apparaître de mes lectures, et qu'il se fait un plaisir de draguer, ses cheveux à lui sont plutôt ondulés, format de larges boucles qui ne se terminent pas toujours tout à fait. Ordinaires donc. Mais ne regardez pas ses yeux. Sous les paupières que l'amusement abaisse souvent, ses yeux sont quasiment noir, d'une profondeur à vous faire suffoquer. Enfin vous pouvez toujours tenter de soutenir son regard, mais vous vous y perdrez, hésiterez et finirez par vous y noyer. Ses yeux rieurs cachent un sérieux et une attention qui n'a pas de limite, une affection impressionnante pour ses proches et des blessures que nous avons en commun.

De manière plus générale, il n'est pas excessivement grand, mais me dépasse de quelques centimètres. Je ne suis pas si petite pour autant, et mes talons le font paraître aussi grande que lui, mais comme je suis l'aînée – même si cela se joue à peu de choses – il est très fier de me surpasser en taille. Il s'habille normalement, sinon. Assez à la mode pour être sur de plaire, pas trop pour ne pas se fondre dans la masse. Il choisit toujours ce qui lui va le mieux, et ce qui lui promet le plus de compliments de la part des grognasses que nous connaissons.

Il est comme une forêt celtique, avec le blanc des pierres, les croix recouvertes d'une mousse épaisse, le vert qui s'étend à perte de vue, agrippé au bois sombres. Il est l'obscurité de la forêt et la lumière d'un soleil d'été. Si vous regardez mon frère, vous verrez la nature se peindre sur ses vêtements en une déclinaison de couleurs apaisantes. Mon frère est doux, mon frère est à moi. N'y voyez rien d'incestueux, je ne suis pas prêteuse, c'est tout.

☼ Caractère:
J'ai un caractère trempé par la pluie bretonne. Vous me direz peut-être qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons mais vous voyez, c'est exactement ça. Pas que je sois idiot, borné ou lent, j'ai simplement un caractère de chien, plus empreint par l'humour gaulois que le flegme anglais. Comme Katell.

Plaisanteries mises à par...non, prenons ça dans l'autre sens. Je suis une vaste blague. Toujours joyeux (ou presque), jamais le dernier à draguer ou à faire des bêtises, je suis parait-il un fléau pour ceux qui s'occupent de moi. Je ne suis pourtant pas méchant seulement j'aime rire. Pour chasser la grisaille qui entoure le monde depuis que Boum la comète s'est amusée à nous mutiner, mutanter, mutationner...muter, voilà. Vous ne me verrez jamais pleurer si ce n'est de douleur, et jamais être sérieux si ce n'est pour protéger ma sœur. Elle est tout ce qui me reste. On m'a peut-être tout prit mais elle restera à mes cotés. Toujours. Ne pensez pas que je sois incestueux ou amoureux d'elle, non. Elle est à moi. Et je le pense sérieusement.

Sinon, je ne suis ni plus bête ni plus intelligent qu'un autre même si mon humour douteux me fait souvent passer pour un imbécile. Plus dissipé que ma sœur, souvent considéré comme moins mature, l'on s'étonne souvent de nos différences malgré notre gémellité. Ne vous y trompez pas. Nous sommes comme deux brin d'adn. On se superpose, on se croise, on s'échange. Il est souvent difficile de savoir qui est quoi mais au final, nous sommes tous les deux différents. Indissociables, mais pas identiques.

Quoi d'autre...euh...j'aime les gens. Sincèrement. Et les mots. Du coup j'adore papoter, vanner, draguer. Et seize ans avec Katell vous apporte un solide esprit de répartie même si évidemment je ne gagne pas à tous les coups. Ce ne serait pas drôle sinon. Je suis également plutôt sérieux malgré mon air idiot. Et j'adore l'argent. C'est pour ça que je veux contrôler mon don au plus vite. Vous imaginez, faire apparaître des bijoux du néant, les vendre et disparaître avant qu'eux disparaissent ? Le pied. Ou un CAP pâtisserie ça peut être cool aussi. Oh et si j'aime l'argent, je ne suis pas avare pour autant. J'aime partager. Sauf ma sœur évidemment mais n'a pas de prix.

Évidemment, je ne suis pas que le clown que vous voyez de moi. Le petit bonhomme en mousse qui se relève de tout, et compense ses soit-disant complexes par une fausse assurance. Je suis réellement sur de moi mais au fond, tout aussi doux et blessé que ma sœur. Surtout depuis que mon passe temps préféré, le dessin, m'est enlevé. Il faut maintenant faire attention aux conséquences de ce que je dessine. De ce que je dis. De ce que je fais. De ce que je pense. Et puis il y a Katell. Comme ces feux bleus que l'on croit froids et qui brulent plus que de raison. Vous la pensez douce, vous me pensez violent, vous avez tort. Vous ne voyez pas en moi la glace qui est cachée derrière le soleil. Ce froid qui peut détruire tout ce qui se mettra entre moi et le bonheur. Cette force qui perce la bulle de ma sœur. Celle qui me fait exceller aux arts martiaux et qui me permet de rester bon joueur au baseball.

Finalement, nous nous cachons tous deux derrière nos masques, différents et pourtant si proches. Tragédie et comédie c'est nous et il ne m'est pas difficile de jouer le frère protecteur dès que ma sœur sort ses larmes (les larmes sont les ailes des armes – et je me fiche que ce soit pourri). On joue à vous tourner en bourrique. On compte les points (je suis particulièrement de mauvaise foi avec elle), je la traite de tous les noms pour entendre ses mots doux. Je ne suis pas amoureux, elle est juste tout ce que j'ai, tout ce qu'il me reste et je sais qu'elle ne partira jamais.

☼ Qualités:Par Katell
La principale qualité de Kelenn est de m'avoir pour soeur et d'y survivre. Il est patient, malgré son caractère à l'emporte pièce et son air hyperactif. Il est aussi doux avec ceux qu'il aime qu'il est tranchant avec ceux qui nous menacent, et est très protecteur. Mais il est aussi assez candide, d'une nature rafraichissante et surprenante. Il ne ment pas, sauf pour jouer ou pour nous protéger et a un très bon fond, malgré les magouilles qu'il tente de mettre en place.

☼ Défauts:Par Katell
Bien qu'il sache parfaitement être sérieux, mon frère peine parfois à rester calme et à ne pas faire de mauvaises blagues et de jeux de mots vaseux, comme pour Boum la comète. Une idiotie monumentale qui m'a contaminée. Son début de vocation d'escroc est aussi assez irritant, même s'il le fait pour nous. Il est trop bien pour mal tourner. Et il est parfois un peu possessif, égoïste, indélicat, vulgaire même, dégradant ou choquant. Mais c'est un ange.

☼ Pouvoir : Moi, j'ai un piège à fille, un piège tabou. Un joujou extra, qui fait crac boum hue. * chante* Bon, d'après Katell, vous ne reconnaîtrez pas et de toute façon c'est prétentieux (elle peut parler avec sa voix d'ange) donc on va appeler mon pouvoir Le Pinceau Magique. Parce que lorsque je prends un crayon et que je commence à barbouiller sur une feuille de papier, certaines de mes créations prennent vie. Comme ce pigeon qui a attaqué le prof de littérature antique l'autre jour en classe. Évidemment, je ne décide pas quand ça décide de marcher (même si y penser très fort aide) et c'est parfois franchement chiant parfois parce que j'adore dessiner et que je n'ai pas toujours envie de déchaîner un triskel mal luné sur mes camarades de classe. Je ne parle même pas de la pluie qui délave le reste du dessin ou des monstres qui eux n'apparaissent pas lorsqu'un imbécile pose ses yeux sur ma sœur. En fait quand on y pense, Katell et moi on a le même don. Sauf qu'elle est l'intellectuelle et moi le manuel du lot. Elle lit, je dessine. Et de notre imagination, qui sait ce qui peut sortir.

Ça aurait pu être pratique pour faire revenir nos parents mais non, même pas. On a beau rédiger et peindre à s'en user les yeux, le mieux qu'on a eu étaient de pâles copies éphémères de nos géniteurs. Je pense que Katell voudra réessayer mais je suis pas vraiment pour. Ça lui fait plus de mal qu'autre chose et puis c'est frustrant. Je préfère de loin faire apparaître des bijoux et des richesses comme ça je pourrais les vendre et devenir un riche escroc (ce qui a mon sens est mieux qu'un pauvre hère). Enfin c'est pas pour tout de suite. Les gens flippent trop, on va attendre qu'ils se calment.

Première phrase tirée des Playboys de J. Dutronc


Dernière édition par Kelenn R. Breval le Mer 17 Mar - 2:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mer 10 Mar - 2:36

Parce que votre expérience nous intéresse.....

☼ Histoire: (le tout en 25 lignes pleines minimum)

« Je fume le vent la tête en l'air, j'ai rien à voir avec la terre... Maman me dit fait un effort mais je n'suis pas du tout d'accord. Et oh ! Et ah ! Et alors ? »

Partie I : Avant

Notre vie d'avant était une vie...d'avant. Que voulez-vous que je vous dise sur l'existence banale de deux jumeaux dans un pays dont vous ne verrez plus ni la splendeur ni les légendes ? A quoi cela peut bien vous servir de remuer la vase. Il n'y avait dans notre vie ni trésors ni grands secrets. L'histoire normale d'une famille modeste et aimante. Oh, je pourrais en parler des heures. Les lutins qui cachent les clefs, les pannes de voiture, les essais culinaires ratés du paternel et les rires quand on faisait les pitres. La Bretagne était un monde rempli de magie. Il ne se passait pas une heure sans qu'un prince rencontre sa princesse ou qu'une sorcière teste la bonté des jeunes hommes en leur faisant porter ses paquets. Pas une minute sans que votre serviteur ne se fasse remarquer par une farce ou une polissonnerie. Pas une seconde sans que ma sœur ne détourne un regard. On était jeune, on était beau. On sentait bon le sablé chaud.

Je pourrais vous raconter ce que je veux finalement, comment pourriez-vous vérifier. Une malédiction de farfadet de trop et BOUM a tout détruit. De notre vie d'avant il ne reste rien. Et vous voulez vraiment que je vous en parle ? Ça vous coutera trois souhaits. Sûr ? C'est parti.

Je suis né le premier. Pas étonnant me direz-vous. Le dernier à être conçu et le premier à respirer l'air de la vie. D'après Katell, cela ferait d'elle l'aînée mais faut pas croire ses calculs alambiqués. Bien que frère et sœur (ne partageant donc pas le même ADN), on a passé nos 9 premiers mois d'existence ensemble, à se battre pour celui qui aurait le plus de place, celui qui frapperait le plus fort dans le ventre de notre mère ou au plus mauvais moment. Et notre enfance ne fut pas différente. J'ouvrais les yeux sur papa, elle sur maman, mais nous échangions souvent. On allait au parc, on se disputait pour les même jouets que l'on délaissait dès la victoire acquise, aimions échanger nos assiettes, nous aimions et nous détestions en même temps, avec la même force enfantine. Maman travaillait à la maison, c'était donc elle qui prenait soin de nous pendant que papa était dans le fournil. Et je peux vous promettre qu'on l'a bien faite chier la pauvre. Parfois, je me dis qu'on aurait mieux fait d'être sages. Pas que cela aurait empêché Boum de venir tout détruire mais elle aurait eu une fin de vie plus calme peut-être...naaaaaaaah. On s'amusait bien. Sérieusement. Derrière les disputes et les punitions, la vie était chouette.

On a commencé le Taekwondo très jeune, avant même l'école. Ce fut mon premier vrai plongeon dans la vie sociale, la première fois que j'eus besoin de me battre pour ma sœur. Y avait bien le parc avant mais ce n'étaient pas toujours les même enfants, toutes les semaines. Là si. On a tout de suite adoré le sport Katell et moi. Je me fis rapidement des tas de copains qui remplissaient la maison certains mercredis et pour nos anniversaires. On grandissait. Pleins d'énergie, de joie de vivre et de passion. Puis il y a eu l'école, puis le baseball dans lequel Kate m'a abandonné pour faire son truc de fille. On était moins proches à cette époque. L'âge je suppose, les filles étaient chiantes, Ma sœur la première. Je passais plus de temps avec les membres de mon équipe et elle avec ses amies mais les cours nous retrouvaient tous deux à papoter derrière le dos de l'instituteur. On était populaires (un papa pâtissier, ca aide), heureux quoi. Pour la petite histoire, je ne suis pas forcément moins bon pour les études que mon « aînée ». J'ai beau pas aimer ça, je ne vais tout de même pas la laisser me dépasser sans me défendre non ?

Le collège ne fut pas très différent. On nous sépara la première année mais le club de théâtre nous retrouva. Avec le Taekwondo que l'on a jamais arrêté et le Base-ball, nos journées étaient très remplies mais il fallait bien ça pour nous permettre de dormir le soir. On a jamais manqué d'énergie ma sœur et moi. Bref, le collège comprit son erreur assez vite et prit bien soin de nous remettre ensemble les années qui suivirent mais le mal était fait. Nous étions comédiens nés et n'allions pas abandonner pour si peu. Je commençais à regarder les filles de nouveau. Elles redevenaient intéressantes. Et grâce a ma connaissance de ces étranges animaux (merci sœurette) je devins rapidement populaires auprès d'elle comme auprès de mes copains garçons. J'étais de ceux qui faisaient des blagues aux inadaptés. Pas chef de groupe, ce n'est pas mon truc et je n'ai pas de place pour qui que ce soit d'autre que ma sœur, mais parmi les « suiveurs » et jamais le dernier à y ajouter ma pincée de sel. J'étais bête. Boum a rapidement réglé ça.

C'était un dimanche soir. Notre répétition s'était éternisée mais j'avais décidé de sécher le lendemain matin (ouais dès septembre, j'allais pas leur faire croire que j'avais grandit) alors elle pouvait bien continuer toute la nuit en ce qui me concernait. Un des gars avait apporté une caméra et l'on se prenait pour des acteurs dans la cours du bâtiment. Un pion nous a surprit. J'ai cru qu'on allait tous être collés mais il a pas eu l'air de remarquer nos bêtises. Il nous a ordonné de le suivre, nous a conduit dans l'un des abris de l'école...et puis Boum.

« Le petit chat d'Agnès est mort. Et alors ? Quelle triste fin, quel triste sort, et alors ? Y a toujours des oiseaux qui tombent sur Pearl Harbor mais y a d'la musique dans mes transistors... »

Partie II : Après
J'ai déjà dit que j'étais con à cette époque mais je vais le répéter je crois. La première secousse nous fit tous tomber les uns sur les autres. Il y eut des cris (surtout chez les filles) et même des pleurs mais moi, je ris. C'était tellement drôle toute cette histoire. La tension, le sentiment que le ciel allait nous tomber sur la tête, j'avais l'impression de me retrouver dans un mauvais film de science fiction. Je m'attendais presque à voir débarquer des aliens au petit doigt tendu qui exploseraient au son de Frank Sinatra. Et puis j'ai presque toujours réagit par le rire.

La terre trembla quelques fois par la suite mais moins fort et l'abri tint bon. Les failles qui apparurent sur les murs n'étaient pas plus grosses que des tags et l'odeur d'iode ne m'inquiétait pas outre mesure, j'avais toujours connu la mer. Il ne me vint même pas à l'esprit que la côte était pourtant à plusieurs kilomètres. Quand je vous disais que j'étais con. Katell était figée, furieuse, fusillant du regard le vide devant elle. Si drôle. Et lorsque mes larmes commencèrent à couler, je riais toujours. Toujours.

On resta un temps infini dans cet endroit. Les rapports des adultes disaient que ce n'était pas sécurisé dehors, que l'on devait attendre, alors on attendait. Par chance, il y avait à boire dans le refuge et même un peu à manger aussi on ne mourrait pas de faim mais d'inquiétude. Et croyez moi, je préfèrerais mille fois crever d'inanition plutôt que de revivre ça. Plus le temps passait, plus ma bougeotte revenait. J'avais envie, besoin de sortir, de voir de mes propres yeux ce qui avait bien pu se passer. Rassurer nos parents, rassurer Katell, bouleversée et inquiète. Mais jouer la fille de l'air signifiait la laisser seule et c'était hors de question. Ma sœur avait besoin de moi. Aussi je repris mon masque. Tout allait bien, ce n'était qu'un jeu. Une farce.

La suite est un peu floue dans mon esprit. On finit par nous laisser sortir après une éternité dans la grisaille. Mais le ciel si longtemps attendu n'était pas très différent du plafond de béton qui nous avait protégé. Il bruinait. Le monde sentait le sel comme s'il pleurait sans un bruit. Nous n'osions pas le déranger. Le silence est toujours plus impressionnant lorsqu'il est naturel. Surtout quand vous vous tenez au milieu d'une cinquantaine d'adolescents sortant d'une période de réclusion de trois jours. Nous avions tous pensé fêté notre sortie. Après tout, nous avions survécu... non ? Non. Je ne crois pas qu'un seul d'entre nous se soit senti vivant ce soir là. Pas un.

Sagement, nous avons laissé l'école s'occuper de tout. Le recensement, l'attente, les nouvelles qui arrivaient au goutte à goutte, tout ceci me passa loin au dessus de la tête. Ma sœur était ma seule préoccupation. Je n'aimais pas la glace que je sentais derrière ses flammes ni le noir désespoir qui suintait derrière sa façade calme. Il faut toujours se méfier quand Katell est déterminée. Elle est encore pire que moi dans ces cas là.

Je nous forçait donc à réagir. On fut volontaire pour la cuisine, les listes, les corvées, tout ce qui pouvait nous faire sortir de ce marasme. J'inscrivais nos deux noms et, lorsque ma bien aimée n'était pas d'humeur, je faisais simplement le travail des deux. Tout, plutôt que s'enliser dans le désespoir. Et puis, la nouvelle. Nos parents étaient morts. On s'en doutait mais là, c'était officiel. Il fallait nous relocaliser. Comme si devenir orphelin n'était pas assez, il fallait rajouter l'exil en plus. C'est ainsi que nous arrivâmes à Boston. Boum était tombée depuis à peine une semaine. J'avais l'impression d'avoir vieilli de dix ans.

Avant même de mettre les pieds aux Etats, j'avais décidé d'adorer cet endroit (c'est toujours plus agréable que de se sentir mal) et j'avoue que ce fut plus facile que prévu. L'avion que l'on prenait pour la première fois m'excitait. Les hôtesses étaient gentilles, secouées elles-aussi par la tragédie. Je réussi même à avoir le numéro de la plus jeune. Une blonde que mon accent français faisait rire aux éclats. Ne lui dites surtout pas que je l'exagérais, j'ai bien l'intention de la rappeler un jour. A l'aéroport, Mélanie, notre « vieille » cousine se chargea de nous récupérer. Là encore, ce fut une bonne surprise. Je m'attendais à une vieille métis revêche. En fait, elle est très jolie. Et son air blasé est un défi de tous les instants. Je commençais tout de suite à la taquiner et n'ai jamais arrêté depuis. Notre tante était également supportable et, bien que Hoel et Suzie me manquassent horriblement, j'étais plutôt heureux de la tournure des choses. Jusqu'à ce qu'une autre catastrophe nous frappe. Comme si l'on en avait pas eu assez.

Avec tous ces problèmes et une nouvelle vie à s'inventer, nous n'avions plus tellement le temps de penser à nos passe-temps habituels. Notre énergie, autrefois débordante, avait plus ou moins été drainée par les catastrophes et si nous étions toujours agités, les journées nous fatiguaient assez pour que nous n'ayons pas besoin de reprendre le sport. La lecture et le dessin, pourtant omniprésents dans nos vies d'avant, avaient également pris des proportions bien moindres. Pourtant, force fut de constater qu'il se passait des trucs étranges. Parfois, lorsque ma sœur lisait dans notre chambre (on en a une chacun mais on est toujours fourré l'un chez l'autre), des ombres étranges se profilaient sur les murs et des couleurs, semblables à des flashs apparaissaient sur le tapis du salon. De même, lorsque je dessinais, je retrouvais parfois ouvert un coffre que j'avais représenté fermé ou des traces d'eau sur une feuille au sec. Mais rien de tout cela nous paraissait bien sérieux. Les « pouvoirs » dont on parlait aux informations étaient des choses réelles. Nous n'avions que des mirages. Jeux d'enfants qui s'imaginent des vies. « Si on disait qu'on était des mutants ? ». La bonne blague hein...

Seulement, un soir d'Octobre, ne voila-t-il pas que j'ai la bonne idée de demander à ma sœurette de me lire une histoire. On ferme les yeux, on se couche sur deux matelas jetés par terre et je me laisse bercer par la voix douce de l'autre idiote. C'était un conte un peu banal mais très peuplé. Et puis, soudain, j'entendis comme un craquement. Depuis Boum, je me méfiais de ce genre de bruits voyez-vous, j'ouvris les yeux...notre chambre était pleine à craquer de types étranges et de jolies filles à la mode d'autrefois. Je poussais un cri d'étonnement et de joie, faisant sursauter ma sœur. Et pouf. Plus personne. Etrange hein ? Katie Kat est une vilaine pas belle mutante. Bouh.

Un peu jaloux quand même (on est censés être pareils ma sœur et moi) je passais les trois jours suivants à la taquiner là dessus dès qu'on était en privé. Je ne pense pas qu'elle l'ait bien pris à l'époque mais ce n'était pas vraiment méchant de ma part. Juste une façon de rendre tout ça normal, comme ses cheveux, ses robes ou les décolletés de ses débardeurs. Exactement pareil.

Bref. Entre temps, l'école avait repris (ça ne s'arrête jamais assez longtemps ces trucs là) et avec eux, les cours. Or, depuis le premier jour, il y avait un prof qui me sortait par les trous de nez. C'était d'ailleurs réciproque et comme il n'en loupait pas une pour m'humilier en public, je lui rendait gentiment la pareille (faut pas décevoir ses ennemis). Tout ça pour dire qu'il m'ennuyait avec son cours à la con et que mon crayon s'égara comme il le fait souvent dans la marge de mon cahier pour dessiner un oiseau. Une plume se posa sur ma feuille, grise, je l'écartais sans faire attention. Et puis, un roucoulement me fit lever la tête. L'oiseau était là, gris et banal, au dessus de ma tête. Je n'eus pas besoin de réfléchir bien longtemps et dessinait mon professeur attaqué par le piaf...observant avec un ravissement non feint la scène se dérouler sous mes yeux. C'était jouissif. Je surpris alors le regard de Katell et lui fit un clin d'œil. Moi aussi je pouvais m'amuser. Ma sœur redevenait mon égale. C'était le pied.

Après tout ça, on a bêtement cru que le plus dur était passé. C'était sans compter sur la chance, la fortune, le hasard, enfin appelez ça comme vous voulez qui visiblement s'ennuie vite avec nous. Paraît que Boum avait également fait mumuse avec la météo (quelle farceuse celle là) et que la météo, ben elle aimait bien Boston. Deux tornades et un tremblement de terre, quand on vient juste de survivre à une comète, c'est vraiment pas grand chose. Je restais près de ma sœur, déterminé à la sauver coute que coute et continuait mon petit bonhomme de chemin, jouant même à taquiner Mélanie en lui disant que les deux colonnes d'air n'étaient rien d'autre que Katell et moi. Après tout, on est également jumeaux et destructeurs à ce qu'il paraît.

Depuis, il ne s'est plus passé grand chose. On apprend à faire avec nos pouvoirs. On a essayé de faire revenir nos parents. On n'aurait pas du. On essaie d'aller de l'avant en somme. On a reprit le Taekwendo, moi le Baseball, elle son truc de fille et mon prochain but dans la vie, c'est de sortir avec Kristen. Parce que Kriss, elle roxxe. Sérieux. Un truc de malade.

[Citations tirées de la chanson "Et Alors" de Melissa Mars]
☼ La meilleure chose qui vous soit arrivée : Ma sœur Katell
☼ La pire chose qui vous soit arrivée : Ma sœur Katell
☼ Relations amicales : Tout le monde, je suis plutôt populaire.
☼ Relation amoureuses :Faut toutes les lister ? *a la flemme *
☼ Liens : /

Parce qu'un questionnaire nous apprend tout un tas de choses croustillantes....

Voici six petites questions auxquelles il vous faudra répondre. Nous ne vous imposons pas un nombre de lignes minimum à effectuer. Cela peut être répondu en un mot comme en dix lignes, c’est à vous de voir. Toutefois, plus vous mettrez d’indications et plus nous cernerons votre personnage.
☼ Vos parents se trouvent ils dans les abris? Non. Mais y a des ruines d'abris pas très loin d'eux.
☼ Si vous êtes lycéens ou étudiants, suivez vous toujours les cours ou bien les séchez vous car de toute façon c’est la fin du monde? Ben oui c'est marrant les cours puis c'est pratique pour draguer.
☼ Si vous travaillez, continuez vous votre train train quotidien? Tchou tchou même
☼ Si vous possédez un pouvoir, êtes vous connu des autorités ? du Clan? Je suis connu de ma sœur pour le moment et je crois que notre prof' principal a des doutes mais rien de concluant. On va pas l'afficher non plus.
☼ Etiez vous à Boston lors de l’apparition des deux tornades?Oui, c'était Post-Boum. J'ai du protéger Katell...encore. Heureusement que l'abri du lycée a tenu bon.
☼ A la vue des évènements actuels, êtes vous plutôt quelqu’un qui se cache des Stardusts ou des incidents climatiques, plutôt quelqu’un qui essaye de vivre normalement même si les conditions deviennent impossible ou quelqu’un qui essaye de faire face à tout ce qui lui tombe dessus? Je vis aussi normalement qu'il est possible quand on a une sœur pareille.

Parce qu'il y a une personne qui se cache derrière l'écran....

Pseudo: Quelqu'un ici me connait sous Indiana Red mais le plus souvent c'est Faolan ou Cadfael
Age: Vers le quart de siècle
Célébrité utilisée : Daniel Betts quand il était jeune
Comment avez vous connu le forum? Par Katell
Comment trouvez vous le design? Maman Maelle on te nem !
De quelconques suggestions? Pas encore. Si ca vient je vous en ferais part.
Est ce un double compte ? Si oui quel est le nom de votre premier personnage ? Nope
Remarques : On passe pas mal de temps l'un chez l'autre Katell et moi, Ok par Ju ?!


Dernière édition par Kelenn R. Breval le Dim 28 Mar - 23:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Dim 14 Mar - 23:18

Bonsoir Faolan (pris au pif ce pseudo-là parmi les autres Very Happy) et bienvenue ! Désolée pour le temps de réponse (pour la petite histoire, je me suis vautrée dans les escaliers et ait dû rester couchée quelques jours).

Bon courage pour finir ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions ^^ Merci encore d'avoir choisi Rebirth !

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mar 16 Mar - 1:54

J'interviens juste pour signaler que ce pouvoir est déjà pris, il faudra en changer Wink. Enfin, a voir avec les admins.
Bon courage pour la suite de ta fiche.

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mar 16 Mar - 1:57

Coucou,

Alors je voulais déjà témoigner de mon soutient à Alice, parce que ça fait mal ça (heureux d'apprendre que tu n'as rien de cassé). Je voulais aussi demander un délai pour finir la fiche parce que vu que Katell et moi on fait notre fiche en miroir c'est un peu plus long que prévu et je ne suis pas sur qu'on puisse le finir pour demain.

Surtout si je dois changer mon pouvoir. Les admins peuvent-ils me confirmer qu'il est pris ? Parce que je l'avais vu dans la liste des possibilités mais pas dans celle des pouvoirs pris (cela dit j'ai pu me tromper).

Merci beaucoup à vous deux pour votre accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mar 16 Mar - 1:59

Pour le délais, je pense qu'il n'y a aucun soucis ! Wink
En ce qui concerne le pouvoir, il est pris par un PV. Mais je te répète, vois avec les admins voir si tu peux le prendre ou non ^^'

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mar 16 Mar - 2:04

D'accord. Tu me conseilles de leur demander par MP ou d'attendre qu'ils passent dans la fiche pour ne pas trop les ennuyer ? Ou y-a-t-il un topic où je peux demander ? (merci pour l'info en tout cas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mer 17 Mar - 15:19

Pour éviter tout quiproquo je reprécise ici que Kelenn a le droit de garder ce pouvoir-là Wink

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mer 17 Mar - 15:34

Ok ! (:

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Dim 28 Mar - 22:37

Fiche terminée ! (enfin ^^')

Et encore merci pour le pouvoir. J'en profite pour relever une faute dans le formulaire de fiche :
A la vue des évènements actuels, êtes vous plutôt quelqu’un qui se cache des Stardusts ou des incidents climatiques, plutôt quelqu’un qui essaye de vivre normalement même si les conditions deviennent impossible ou quelqu’un qui essaye de faire fasse à tout ce qui lui tombe dessus?

C'est Faire face (comme dans pile ou face). Fasse c'est une forme conjuguée du verbe faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Ven 2 Avr - 14:14

Désolée pour le délais de réponse, j'étais absente.

Alors rien à redire, à part une chose : Boston était la seule à avoir des abris, puisque Stardust était les seuls au courant de la chute de la comète. Donc pas possible qu'il y en ait un dans une école en France.


Et merci pour la faute, faudra que je corrige tout ça à l'occasion ^^

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Ven 2 Avr - 14:38

Kelenn R. Breval a écrit:

En ce qui concerne les abris enfin, on s'est mal exprimés. Ils n'ont pas été construit pour Rebirth mais en cas de guerre, tremblement de terre, catastrophe lambda. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils n'ont pas tenus. Cela dit, ça aussi on peut changer au besoin, j'aimerais juste savoir si ainsi cela te parait plus crédible ou pas.

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Ven 2 Avr - 20:21

OK désolée, bon ben ça marche sinon.

Je ne valide pas tout de suite, au cas où tu voudrais finir de mettre des choses au point avec la fiche de ta soeur.

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Kelenn R. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Pinceau magique
Humeur : Toujours bonne
Groupe : Initié
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Jumeau
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mer 7 Avr - 19:28

C'est gentil. Ma soeur a quelques soucis d'ordinateur donc ça peut mettre un peu de temps mais on y travaille et on vous tient au courant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   Mer 7 Avr - 19:44

Oki pas de soucis, dans ce cas je te valide et je laisse ta fiche dans la salle d'attente, que tu puisses la modifier au besoin ^^

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: K & K : Kelenn   

Revenir en haut Aller en bas
 
K & K : Kelenn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Présentation :: 
Habitants
 :: Fiches validées :: Fiches des Initiés
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit