AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 K & K : Katell

Aller en bas 
AuteurMessage
Katell U. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Voix d'Ange
Humeur : Comme Kelenn
Groupe : Initiés
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Lycéenne
Liens:

MessageSujet: K & K : Katell   Mer 10 Mar - 2:31

Katell Breval, pour vous servir.





☼ N om : Breval
☼ P rénom : Katell Uriell
☼ A ge : 16 ans mon général.
☼ D ate de naissance : 07 novembre 1993
☼ V ille de naissance : Rennes
☼ C atégorie : Initiée
☼ P rofession : Lycéenne et jumelle. Peste à plein temps.

Parce qu'il faut bien commencer par un début......

☼ Parents: Morts. Quoi, ça suffit pas ? Mon frère vous dira comme moi, mais je vous déconseille de lui poser la question, il a un humour douteux. Notre père s’appelait Hoel. Hoel Breval. C’était un vrai breton, 100% pur beurre. Il était pâtissier, et ce qu’il faisait était excellent, nous propulsant mon frangin et moi au rang de prince et princesses de la cour d’école au moment du goûter. Mais après avoir pétri et écrasé des bouts de pâte toute une vie, c’est lui qui a été réduit en bouilli, comme un de ses gâteaux. Un peu cramé, un peu écoeurant. Kelenn et moi, on l’adorait. Il passait son temps à grommeler comme un gros ours sorti de son hibernation, mais il était cool, toujours plein de sucre dans sa barbe de vieux breton bourru. Il était un peu vieux, mais il avait toujours été comme ça. Un bonhomme un peu bizarre, assez séduisant malgré tout. Notre père quoi, il était forcément cool. Et même quand il fronçait ses gros sourcils au dessus de ses yeux marins, il faisait pas vraiment peur.

Maman, elle était pas bretonne mais elle aurait pu. Suzan, aussi sucrée que Daddy. J’l’appelais Sucette, mais écoutez pas mon frère, c’est juste parce que je l’aime. J’ai toujours bien parlé. Comme maman d’ailleurs, elle était une traductrice hors-pair, en plus d’être une mère merveilleuse et une épouse dévouée. Quand elle finissait son boulot de traductrice, elle dessinait de grandes lettres sur les gâteaux d’anniversaire, pour soulager papa et éviter aux clients de s’user les yeux sur l’écriture du paternel. Elle venait de Boston, et c’est pour ça qu’on y a fui. Enfin, qu’on s’y est abrités, un breton ne fuit jamais. Comme ça, on retrouve un peu de famille, et c’est plus simple pour nous. Nos parents ont été géniaux, toute leur vie. Et sans Rebirth, ou Boum comme dit mon Kelenn, on serait en train de déguster un merveilleux gâteau. Alors évitez d’en parler trop longtemps.

☼ Frères et soeurs : Kelenn Ruyven Breval. Mon frère, mon ami et mon jumeau. C’est mon seul frère et en même temps, il est bien suffisant. A la fois parce que nous sommes très proches mais surtout parce que deux comme lui, je ne sais pas si j’aurais su le supporter. Kelenn est un ange, ne vous faites pas d’idée. Mais il est épuisant, comme moi. Il est aussi remuant que moi, comme un chiot. Il est à la fois exactement pas et à la fois tout ce que je ne suis pas. Il est souvent impulsif et irréfléchi, et de nous deux, il est l’enfant. Ceci dit, il est la personne en qui j’ai le plus confiance. Je sais que quoi qu’il m’arrive, il sera là, à m’aider et à se battre pour moi. Joueur, un peu voleur quand il s’agit d’empiéter sur ma vie privée, Kelenn est merveilleux, mais c’est aussi une terreur. Sans moi, il serait pourchassé par tout Boston pour ses bêtises et ses dessins dangereux. Sans lui, je serais seule et perdue en Bretagne, dévastée de chagrin et terrorisée. Il m’aide à tenir, je l’aide à ne pas tomber. Il est mon meilleur allié et mon pire rival. Kelenn prend toute la place. Il n’en laisse aucune à d’éventuels prétendants, et très peu aux amies, qu’il aime souvent draguer. Mais il est aussi et simplement celui qui comprend le mieux ce que je traverse. Nous vivons exactement la même chose. Kelenn est vraiment génial.

☼ Enfants: Kelenn est comme un gosse, quoi qu’il en dise.

☼ Epouse ou Mari: D’après Kelenn, je finirai vierge dans un cloître. Si ça peut lui faire plaisir, autant ne pas briser ses rêves pour le moment, il est fragile.
Parce que vous êtes unique.....

☼ Physique: Par Kelenn.
Katell est belle. Une poupée de feu, passion et grâce en une seule personne. Oui elle est belle mais ne lui dites pas. Je suis jaloux. Elle est belle donc. Peut-être parce que malgré son âge, elle sait se mettre en valeur sans ressembler à une pute péripatéticienne. Elle a de jolies formes, sans trop en rajouter et la maturité d'une enfant malgré ses airs de mère. Et si c'est une trainée, elle n'est pas une allumeuse. Au contraire. Une ado pleine de grâce et de calme.

On a beau être jumeaux, on ne se ressemble pas tant que ça ma sœur et moi. Nos cheveux sont peut-être tous les deux châtains mais les siens ont des reflets chocolats alors que les miens virent au miel. Nous avons tous deux des boucles mais les siennes frisent et volent en un centaine d'anglaises (le sang américain sans doute) tandis que les miens imitent les chevaliers d'autre fois. Ses yeux sont immenses, en amande, d'une couleur qui varie entre le marron et le noir. Ils sont ce qu'il y a de plus expressifs chez elle. Cherchez ma soeur, vous aurez une belle fille. Cherchez qui elle est, vous aurez ses yeux. Magnifiques. Sauvages. Katell. Elle sait ce qu'elle veut. Et croyez moi, elle l'aura.

Évidemment nous n'avons pas non plus la même taille. Et si je la traite souvent de naine, elle est de taille moyenne. Ni grosse ni mince, jolie. Parfaitement proportionnée pour le plaisir des yeux (mais ne regardez pas trop si vous voulez garder les vôtres). Elle s'habille comme une trainée, de jeans, de t-shirts, de pull voire de robes avec un décolleté qui heureusement ne montre pas ne serait-ce que le début de la poitrine et des tops assez long pour ne pas découvrir son nombril. Non mais oh. Enfin, elle fait tout ce qu'il faut pour être vue. Principalement lorsqu'elle fait de la Gym ou est de bonne humeur, les couleurs flashent. En haut seulement mais c'est assez. Personnellement, je la préfère plus tranquille avec ses débardeurs bleu pétroles, rouges sombres ou rose foncés.

Car oui, Kat' fait de la gym. Un truc de fille avec des rubans où il faut sauter partout. Elle est donc particulièrement musclée – pour une fille ça va de soi. Il faut voir ses cuisses. Enfin non, vous ne pouvez pas les voir. Mais je serais bon prince, je vous laisse l'imaginer. Comme tout le reste d'ailleurs. J'ai bien assez vanté ses mérites. Vous risqueriez d'oublier le principal. Si vous la regardez, je vous massacre.

☼ Caractère: J'ai un caractère de chien. Ouaf. Plus sérieusement, je ne suis pas vraiment facile à vivre pour qui ne me connait pas. Pas que je sois désagréable, méchante ou incorrecte, j'ai simplement un caractère bien trempé, plus empreint de la force bretonne que du flegme anglais. Comme Kelenn. On se ressemble beaucoup, puisqu'on est jumeaux, mais nous ne sommes pas identiques pour autant, et comme pour notre apparence, nos traits de caractères semblent s'amuser à se ressembler sans jamais vraiment se superposer, nous donnant à chacun une identité très semblable à celle de l'autre, sans nous faire disparaître. Si pour beaucoup nous sommes « les jumeaux », nous sommes aussi Katell et Kelenn, ou Kelenn et Katell, et nous existons sans l'autre. Il paraît.

J'ai donc un caractère de chien, pour faire court. Si je peux me permettre d'utiliser encore une métaphore, je dirais que je suis comme étaient les pains de mon père. Solides, parfois un peu cramés et pas toujours attirant à première vue, mais douce et savoureuse à l'intérieur. Un pain tout juste sorti du four, un pain parmi les autres, mais qu'aucun autre n'égale. N'y voyez pas de la vanité, je ne dis pas que les autres baguettes et pains de mie ne sont pas bons, juste qu'ils ont un goût différent. Ceux qui nous voient, mon frère et moi, disent souvent que je suis la plus mature. Nous le sommes autant, en réalité, nous ne réagissons simplement pas de la même façon. Mon frère est généralement plus spontané que moi, et sa bonne humeur sert souvent à dissimuler ses peurs. Lorsque quelque chose me blesse, je me renferme, je crée une sorte de bulle qui ne laisse entrer que lui, et qui rend le monde moins hostile. Alors je m'exprime plus facilement, plus doucement. Je calme ses blagues et il me fait sourire quand je n'y arrive plus. Est-ce plus mature de ne pas savoir rire aux malheurs ? Je n'en sais rien.

Mais je ne suis pas que la douce Katell que l'on voit trop souvent. Peut être que les gens préfèrent voir cette facette de ma personnalité. L'enfant blessée par Boum, comme dit Kelenn, et qui veut assumer seule la douleur pour permettre à son cabot de frère de continuer ses cabrioles. Ils ne voient pas le filet de sécurité qu'il est pour moi. Ils ne voient pas toujours non plus le feu qui brûle en moi, et mon envie d'agitation, d'action. Nous avons tous les deux commencé les arts martiaux jeunes, pour nous discipliner. Et si la GRS semble être un sport d'adresse et de douceur, c'est pour moi une activité de force qui me permet de me défouler. Des mouvements vifs, mesurés, qui vous forcent à canaliser votre violence. Comme les arts martiaux en fait.

Et puis finalement, nous sommes tous deux des artistes, des acteurs nés. Toujours prêts à jouer, à incarner un rôle qui nous aide à nous évader et à faire tourner les autres en bourrique. Je sais feindre les larmes à la perfection, un exercice qui est devenu bien plus simple depuis que la comète s'est installée chez nous. Penser au malheur n'est pas dur, nous n'avons pas à chercher bien loin. Sinon que dire... Je suis rancunière, mais pas trop susceptible pour autant. J'aime simplement trop les gens pour les abaisser au niveau d'enfants de cinq ans qui ne savent pas apprendre de leurs erreurs. Et j'aime parier avec Kelenn, compter les points, me chamailler avec lui pour un oui ou pour un non, répondre à ses « catins ! » par des mots doux, l'appeler mon ange pour le faire enrager. Je ne suis pas amoureuse, il est juste tout ce que j'ai, tout ce qu'il me reste et je sais qu'il ne partira jamais.

☼ Qualités: La principale qualité de Katell est de m'avoir pour frère et d'y survivre. Elle est éblouissante. Forte quand il le faut, organisée, toujours capable de trouver une solution et une porte de sortie quand tout me paraît bouché. Elle est également très artistique. Dans le sens où elle est capable de vous inventer un univers à partir de rien et ça, dans notre monde, il n'y a pas mieux. Malgré ses airs de grande dame, elle est également fidèle, fiable, honnête et fondamentalement gaie.

☼ Défauts: Par contre, il arrive à ma sœur d'aller trop loin. Et, comme tout ce qu'elle fait, elle n'y va pas à moitié. Elle est bornée, parfois un peu insensible à ce qu'elle inflige à autrui. Elle est aussi psychorigide parfois, notamment lorsqu'il s'agit d'honnêteté. Aussi bornée et têtue que moi, sa politesse et sa rigueur sont parfois assommant. Plus encore lorsqu'elle s'en sert pour vous enfoncer bien comme il faut. Cela dit, à part ça, je ne vois pas trop quoi lui reprocher. Elle est parfaite. C'est le pire des défauts.

☼ Pouvoir : J’ai une voix d’ange. Il fallait trouver un nom, et c’est ce que j’ai trouvé de plus original. C'est-à-dire que ce que je lis, ce que j’écris devient réel, ou presque. Lorsque mes yeux suivent les lignes d’un texte, j’arrive à recréer des personnages, quelques objets parfois. Mais il faut énormément de concentration pour recréer quelque chose de précis et le plus souvent, mes histoires nous offrent des reines, des rois, des bandits et des chiens et autres animaux sans distinction, un peu au hasard. Je ne sais combien de fois j’ai essayé de recréer nos parents, à Kelenn et moi. Après ses dessins, nous nous mettions à écrire, et l’histoire avait comme héros un beau Hoel et sa douce Suzan. Mais les images qui revivaient sous nos yeux étaient floues, et généralement décevantes, si bien que nous n’essayons plus trop.

Une voix d’ange, donc. Si parfois, la lecture en silence, avec beaucoup de concentration, me permet de rendre réelle une pierre ou une souris, il me faut lire à voix haute pour que tout fonctionne vraiment, et c’est un peu aléatoire. Le plus longtemps qu’une personne a mis à disparaître, c’était deux jours. Et mon frère ne s’est toujours pas remis de son flirt avec Razpunzel. Souvent, ils sont trop fragiles ou m’ennuient plus qu’autre chose. Ils discutent, ils se chamaillent, ils font des farces et jouent des tours. Difficilement contrôlables, ils me suivent partout comme si j’étais leur mère. Mais c’est assez cool, au fond. Lorsque je ferme un livre en me concentrant, ma création disparaît. Ce qui ne veut pas dire que ça le fait à chaque fois, même si parfois, refermer le bouquin me fait disparaître des choses que j'aimerais voir durer. La plupart du temps, il faut que je le veuille, simplement.


Dernière édition par Katell U. Breval le Dim 28 Mar - 22:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katell U. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Voix d'Ange
Humeur : Comme Kelenn
Groupe : Initiés
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Lycéenne
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mer 10 Mar - 2:36

Parce que votre expérience nous intéresse.....

☼ Histoire:

C'est toujours plus compliqué de parler des choses heureuses, quand il n'y en a plus. Je ne dis pas que notre vie est aujourd'hui un calvaire infini qui empire chaque jour, bien que je l'ai pensé un moment, avant que le temps fasse son oeuvre. Je sais qu'il y a plus à plaindre que moi. Au moins il me reste mon frère, alors que j'aurais pu le perdre aussi. Il n'y a pas que des drames aujourd'hui, même s'il y en a beaucoup. Mais les épreuves que Rebirth nous a imposées font que la vie d'avant semble être un mirage, une sorte de rêve un peu flou et pas bien réel. Et plus on essaye d'en parler, plus il s'évapore. Parce qu'au fond, que peut on dire des temps heureux à part « tout va bien » ? On peut en parler des heures, mais on préfère en profiter. Et quand on tente de mettre côte à côte ce qui s'est passé ces derniers mois et tout ce qu'on a vécu avant... On a beau savoir que notre enfance était plus longue, plus belle, plus tout... on a beau savoir que Rebirth n'efface rien de ce qui s'est passé avant son arrivée, on ne trouve pas grand chose à dire, et la vie entière semble désastreuse. Pourtant, il y a eu plein de trucs chouettes. Quand on pense au passé, on ne peut que regarder les images avec nostalgie, en constatant que ça n'arrivera plus. Et ça rend le meilleur souvenir encore plus pénible que les vraies catastrophes. Rebirth a tout dégommé sur son passage. Boum.

Partie I : Avant
Avant, on était quatre. On a toujours été comme ça, une famille complète, d'un coup d'un seul. C'était le grand don de nos parents ça, tout réussir en un seul coup, un joli strike. Il y a eu Kelenn et puis moi, un peu après. L'aînée, mais pas vraiment. C'est un truc compliqué avec la gémellité : le premier arrivé est le dernier fabriqué. Et on a grandi, tous les deux en même temps, pendant que les deux autres vieillissaient. Qu'est ce que vous voulez que je vous dise ? C'était juste cool, sans problème. C'était génial, même si ça paraît complètement irréel maintenant. Comme une mauvaise série tv. Pourtant, c'était vraiment classe. Je ne dis pas qu'on vivait chez les bisounours, il y a toujours des problèmes. La délinquance, les idiots qui brûlent des bagnoles, les idiots qui mendient pour nos votes, les idiots de partout. Mais la Bretagne est comme un monde à part, et on était une famille heureuse. Des français moyens, avec une vie ordinaire, mais sans aller chercher plus loin. Puis Rennes est une jolie ville à laquelle on s'attache facilement. Notre vie était sympa, un peu comme un éclair au chocolat. Ça a déjà l'air plutôt pas mal, mais quand vous mordez dedans, vous découvrez le plus beau, le meilleur. On était comme ça.

Alors je pourrais vous parler des heures de nos bêtises, de nos caprices. De toutes ces choses qui nous paraissaient exceptionnelles mais qui au fond, ne comptait pas du tout. De nos ententes et de nos disputes, qui finissaient toujours en une lutte jusqu'à ce que nous soyons assez grands pour comprendre que se battre entre frère et soeur était idiot. Nous étions proche, bien entendu, nous sommes jumeaux. Comme deux morceaux d'une seule personne. Mais nous n'avons jamais été pareils, jamais tout à fait identiques. On s'est toujours complétés, et c'est ce qui a été à la base de beaucoup de nos chamailleries. Il est toujours plus compliqué de supporter les différences de quelqu'un qui nous ressemble plus que quiconque. Aussi quand j'ai commencé à me démarquer, abandonnant le base ball pour quelque chose de plus féminin, plus artistique, nous nous sommes un peu éloignés, comme si je l'avais abandonné et qu'il m'en voulait à mort.

Je devenais une fille, il se faisait plus masculin – et plus dragueur par la même occasion – et si nous fréquentions les mêmes personnes, aussi populaire l'un que l'autre, nous appartenions à deux groupes différents. Jusqu'au collège en tout cas. Inconscients, ils nous avaient séparés, nous mettant chacun dans une sixième différente, comme si nous avions besoin d'une telle chose pour nous construire, nous démarquer. C'était idiot, et nous avons commencé le théâtre en groupe, pendant la pause de midi. Nous étions séparés en cours, mais nous nous retrouvions dès que nous le pouvions. Quand ils en eurent marre de nos idioties, de nous voir prendre la place l'un de l'autre et inventer chacun un prétexte pour sortir de cours et aller faire les quatre cents coups ensemble, un mot de nos parents aidant, ils nous remirent dans la même classe. Un peu trop tard en fait, on est restés dissipés jusqu'à la fin, persuadés que rien n'avait d'importance.

On avait tort.

La vie comme ça a duré longtemps, jusqu'à l'apparition de Rebirth et la catastrophe qui nous a pris nos parents. Jusqu'à Boum la comète. Je ne comprends pas ce nom qu'ils lui ont donné. Rebirth. Renaissance. Parce que c'est le début d'une nouvelle ère ? Mais qu'est ce qui renaît au juste ? Les gens disparus sont toujours absents, et on est toujours malheureux. On n'est plus personne. Alors Boum, malgré la bêtise de mon frère qui se cache dans ce mot, ça lui va beaucoup mieux. Boum la comète. On aurait dû l'exploser dans l'espace celle-là... Quand elle est apparue, personne ne se doutait qu'elle causerait la perte de tout ce que l'on connaissait. Sauf l'idiot du village, avec ses idioties de fin du monde. Mais on avait rien eu pour l'an 2000, alors pourquoi est-ce qu'une catastrophe surviendrait maintenant ? Notre survie, à mon frère et moi, dépend d'une succession de hasards, de coïncidences foireuses qui nous ont fait abandonner nos parents.

Même si nous étions de nouveau ensemble en cours, nous n'avions pas abandonné le théâtre. On était doués, on était idiots, et la majeure partie de la troupe l'était avec nous. Notre répétition était achevée depuis un petit moment, mais le lycée était toujours ouvert. Les plus curieux, pour la plus part des scientifiques et des artistes, étaient regroupés dans les étages pour observer l'astéroïde. Alors on en avait profité, comme ceux du club de musique, pour rallonger nos répétitions. Les parents étaient occupés et ils avaient aimé l'idée de ne pas nous avoir dans les pattes, on en avait profité. Profité d'un dimanche soir pour traîner dans la cour, avec le caméscope de je ne sais plus qui, à jouer les apprentis acteurs, vedettes d'un film catastrophe, puisque le ciel nous proposait un décor du style « Le jour d'après ». Et ça a dérapé. Tout à dérapé. On nous a dit de descendre dans les abris, sans vraiment comprendre pourquoi le lycée en était pourvu. On obéi, pressés par des adultes paniqués. Ils ont vérifié qu'on était tous là, et malgré les rires d'ados qui ne réalisaient pas, j'ai fini par comprendre. Et Boum.

Partie II : Post Boum

Nous en étions à Boum. Au cri de surprise de certains d'entre nous, et au grand tremblement, à la catastrophe du siècle, un drame dont nous avions ri des mois. Je crois que des adolescents réunis ici, je fus la première à comprendre ce qui se passait réellement. La première à réaliser que l'abri n'était pas une mesure excessive comme les exercices incendie que le lycée nous servait plus d'une fois par mois. Quand Kelenn continuait à rire, inconscient et enchanté de cette nouvelle expérience, je me figeai, le regard fixe et la mine sombre. Je savais que nous n'allions pas mourir, mais je voulais que tout s'arrête, que Boum reparte dans son ciel plein d'étoiles et nous laisse en paix. J'en voulais à ceux qui avaient cru que ce ne serait qu'un spectacle merveilleux. J'en voulais à mon frère qui n'y comprenais rien, et au monde entier. J'oubliais cependant nos parents, dehors. Et si je savais qu'il se passait un drame, j'ignorais qu'il aurait cette ampleur.

L'abri tenait bon, malgré les fissures qui apparaissaient, nous rappelant que nous n'étions pas vraiment dans un véritable abri nucléaire top niveau. Et il riait. Chaque fois qu'il croisait mon regard, je le voyais s'esclaffer comme un gamin. Puis il sembla comprendre que ça n'était pas si drôle et je le vis pleurer par dessus ses rires. Fondre en larmes sans cesser de s'amuser, et je le pris dans mes bras. Je devais le protéger, et il devait rester avec moi. On devait être ensemble, toujours et toujours, ne jamais se quitter. On devait rester là toute la nuit, et toute la matinée suivante, immobiles, silencieux ou presque, avant que les adultes ne tentent de savoir ce qu'ils devaient faire de nous. Nous commençâmes à nous agiter, et la situation devenait plus clair. Rebirth avait causé des dégâts inimaginables, et nous devions notre survie à notre abri. Ce qui voulait dire que tout ce qui se trouvait au dehors était mort. Tout et tout le monde. Tous ceux qui n'avaient pas pu trouver de refuge suffisamment solide avaient été avalés par les vagues qui avaient recouvert les côtes sur une distance impressionnante. Ils avaient été secoués par le vent, écrasés, broyés, martelés par la pluie.

Nous ne pouvions toujours pas sortir le deuxième jour. Alors nous attendîmes encore, jusqu'à ce qu'on nous autorise à nous rendre dans la cour, mais pas plus loin. Nous n'avions qu'à obéir, trop choqués pour résister. Une fois dehors, le ciel sombre nous écrasa. Il me fallut un moment pour savoir s'il faisait jour ou nuit, et je ne lâchai pas la main de Kelenn. Je ne voulais pas que mon frère me laisse, m'abandonne. J'aurais prié pour retourner en arrière, mais rien n'y fit. Je voulais voir mes parents, retrouver la maison, mais nous avions interdiction de quitter le lycée jusqu'à ce qu'ils sachent quoi faire de nous. Une semaine plus tard, nous étions dans l'avion. Seuls. Nous allions retrouver une tante et une cousine que nous n'avions vu qu'une ou deux fois dans notre vie. Des inconnus familiers. Je ne voulais pas les voir, je ne voulais plus voir personne, sauf mon frère.

Je passais des heures à lire, sans m'arrêter. En cours, à la maison. Plus je lisais, plus j'en avais envie, et plus j'avais des impressions étranges, des hallucinations. J'entendais les voix de mes personnages, je croyais voir des ombres, sans faire le rapprochement avec les déboires de Kelenn, qui retrouvait ses dessins délavés dès qu'il dessinait un ciel pluvieux. Je lisais encore, toujours plus, jusqu'à ce que la surprise de mon frère, un soir, me sorte de ma torpeur. Mes hallucinations n'en étaient pas, et alors que je reprenais la lecture d'Oliver Twist, nous vîmes un gamin courir dans la chambre et s'évaporer lorsque je claquai le livre, étonnée et effrayée. Je ne voulais pas changer, je ne voulais pas muter. Je ne voulais pas être différente, seule, éloignée de Kelenn. Je ne voulais pas perdre le peu de vie que j'avais réussi à me reconstruire.

Kelenn se moqua et, étonnamment, ses railleries amicales m'aidaient à supporter mon nouveau don. Je m'entrainais en cachette, ne laissait personne mis à part lui être témoin de mes prouesses. Puisque mon frère ne subissait aucune mutation étrange, je devais en profiter pour deux, m'en servir pour nous deux. Je devais faire revenir nos parents, faire revenir Rennes, la maison, la boulangerie. Je voulais que les parfums de notre enfance nous reviennent et que notre vie nous soit rendue. Nous n'avions rien fait qui puisse justifier un tel sort. Ma vie me manquait. Mais les apparitions n'étaient pas vraiment contrôlable, et plus j'essayais d'obtenir un résultat précis, plus les choses m'échappaient. Jusqu'à ce que mon frère découvre son don, attaquant du même coup un de nos professeurs. Il fallait toujours qu'il se fasse remarquer, qu'il fasse n'importe quoi. Un coup de gomme et le volatile disparut de la salle de classe alors que j'ouvrai la fenêtre, tentant de faire diversion. Il y eut des doutes bien sûr, les mutations génétiques n'étaient pas qu'un mythe, tout le monde en avait plus ou moins entendu parler. Mais Kelenn ne fut pas vraiment ennuyé et je noyai le poisson avec une habileté toute particulière, comme chaque fois qu'il s'agissait de protéger mon frère.

Nous pouvions nous entraîner à deux, et rire de la similitude de nos dons. Mieux, nous pouvions nous servir de ces choses pour retrouver des vieux jeux bien à nous, et faire de nouvelles farces, plus élaborées qu'avant. Rendre réel un vase, l'emplir d'eau et y plonger des fleurs en attendant qu'il disparaisse. Discuter avec Cendrillon, essayer les tenues d'autrefois, faire apparaître d'étranges animaux ou faire pleuvoir sur le splendide parquet de l'appartement, pour faire des glissades sur le sol mouillé et rire aux éclats quand notre passage faisait gronder Mélanie ou sa mère. Nous n'étions pas heureux, pas autant qu'avant en tout cas. Mais nous étions ensemble, et c'était déjà ça. Rien, pas même les tornades ou les pluies acides ne pouvaient nous séparer, et nous avions notre monde à nous, fait d'apparitions étranges, de noms d'oiseaux et de jeux idiots.

Nous avions aussi nos refuges, nos moments de doutes et nos tentatives idiotes pour faire revenir nos parents. Mais rien ne marchait, jamais. Ils n'étaient jamais comme les vrais, n'étaient que de mauvaises copies. Alors nous abandonnâmes. Notre vie est étrange, mais elle est à nous, c'est une jolie routine qui ne nous déplait pas. Taekwondo, GRS pour moi et Base Ball pour lui, théâtre et lycée, lecture et dessin. Les amis aussi, et les flirts. Boum ne nous aura pas.

☼ La meilleure chose qui vous soit arrivée : Mon frère.
☼ La pire chose qui vous soit arrivée : Mon frère.
☼ Relations amicales : Ben… Mon frère ? Pas mal de monde. Et ma cousine, même si elle peut avoir l’air d’une vraie plaie.
☼ Relation amoureuses : Est-ce que je vous pose des questions ?

Parce qu'un questionnaire nous apprend tout un tas de choses croustillantes....

Voici six petites questions auxquelles il vous faudra répondre. Nous ne vous imposons pas un nombre de lignes minimum à effectuer. Cela peut être répondu en un mot comme en dix lignes, c’est à vous de voir. Toutefois, plus vous mettrez d’indications et plus nous cernerons votre personnage.
☼ Vos parents se trouvent ils dans les abris? Ils sont morts.
☼ Si vous êtes lycéens ou étudiants, suivez vous toujours les cours ou bien les séchez vous car de toute façon c’est la fin du monde? Mon frère et moi, on reste en cours. Parce que c’est amusant et que ça nous change les idées.
☼ Si vous travaillez, continuez vous votre train-train quotidien ? On ne travaille pas/.☼ Si vous possédez un pouvoir, êtes vous connu des autorités ? du Clan? Kelenn le sait, évidemment. Après, quelques personnes au lycée doivent nous soupçonner, mais on est discrets et on se serre les coudes.
☼ Etiez vous à Boston lors de l’apparition des deux tornades? Oui, on était installés depuis quelques temps, Kelenn et moi. Je suis contente d’avoir pu le rassurer.
☼ A la vue des évènements actuels, êtes vous plutôt quelqu’un qui se cache des Stardusts ou des incidents climatiques, plutôt quelqu’un qui essaye de vivre normalement même si les conditions deviennent impossible ou quelqu’un qui essaye de faire face à tout ce qui lui tombe dessus? On vit l’un pour l’autre, Kelenn et moi. Les autres ne comptent pas vraiment.

Parce qu'il y a une personne qui se cache derrière l'écran....

Pseudo: Kaerelle, ou O’ pour les intimes et mon frère.
Age: 20 ans
Célébrité utilisée : Louisa Millwood Haigh
Comment avez vous connu le forum? par Zeste de Couleurs
Comment trouvez vous le design? Forcément bien, c’est maman Maëlle qui l’a fait
De quelconques suggestions? Faut adorer mon frère.
Est ce un double compte ? Si oui quel est le nom de votre premier personnage ? Nope
Remarques : On passe pas mal de temps l’un chez l’autre, Kelenn et moi, Ok par Ju ?!


Dernière édition par Katell U. Breval le Dim 28 Mar - 22:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mer 10 Mar - 17:34

Bonjour Katel, merci d'avoir choisi Rebirth !
Bon courage pour ta fiche, si tu as la moindre question, n'hésite pas.

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katell U. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Voix d'Ange
Humeur : Comme Kelenn
Groupe : Initiés
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Lycéenne
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Dim 28 Mar - 22:47

Fiche terminée aussi, mais je suis gentille moi, je me plains pas, j'suis pas un sale gosse 🇳🇦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Jeu 1 Avr - 16:34

Bonjour bonjour !
Désolée du retard, mais géré tout ça du Japon, c'est un peu complexe, je prends le temps de lire cette fiche ce soir, je lirai l'autre demain si je peux ^^
Il y a un point qui ne va pas : seuls quelques scientifiques savaient pour Rebirth, et il me semble qu'il se trouvent à Boston, donc l'histoire des abris dans le lycée, tout ça, c'est pas possible, car il n'y a qu'à Boston que les abris ont été construits Wink
De même que la population ne sais pas non plus. Tout ce qui suit est donc à changer Wink
Comme vous avez fait vos fiches ensembles, j'imagine que c'est la même chose pour Kelenn ^^

Aussi, pour les dons, je ne suis pas sûr qu'on en entende vraiment parlé, à voir avec John ou Alice quand ils reviendront.

(désolée pour les fautes, mais j'ai pas parlé français depuis une semaine, donc.... XD)

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katell U. Breval
Initié
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Boston
Pouvoirs : Voix d'Ange
Humeur : Comme Kelenn
Groupe : Initiés
Date d'inscription : 09/03/2010

Carte d'identité
Age: 16 ans
Profession: Lycéenne
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 0:08

'soir, désolée pour le temps de réponse déjà, j'ai eu une vie irl assez mouvementée ces derniers temps et mon pc est cassé, donc j'utilise celui de Kelenn, vu que je squatte chez lui en attendant de trouver un appart ^^"

J'ai du mal a savoir ce que je dois changer par contre, parce que pour les abris, ça a été vu bon avec Kel' et pour l'astéroide, je comprends pas ce qui pose problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 12:51

Bah vu que de l'autre côté ça a été validé, j'imagine qu'il n'y a rien à changer u_u"

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 14:17

*passe par là, et oh ! se souvient de son rang d'admin*

Quel est le problème ? Je peux peut être servir =)

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 14:25

Manifestement si les explications que Lizzie m'avait donné sur la fiche de Kelenn tiennent toujours, c'est OK donc.

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 14:34

*ne sert à rien*

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 14:51

Mais non tu peux toujours me serrer... dans tes bras Laughing

Bon bref Katell j'attends confirmation de Lizzie sur le sujet et on verra ensuite.

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Elizabeth Newbury
Réticent
avatar

Nombre de messages : 699
Age : 26
Localisation : Boston uU
Pouvoirs : Emprunt de pouvoirs
Humeur : A vous de voir...
Groupe : Les Réticents.
Caractère : arrogante ● débrouillarde ● franche ● gourmande. ● Indépendante ● organisée ● loyale ● Intransigeante ●
Date d'inscription : 25/06/2009

Carte d'identité
Age: 21 ans
Profession: Etudiante en arts scéniques et mafieuse
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 15:35

Nan, bah ok Smile
Si c'est ok d'un côté, j'vais pas faire ma chieuse ^^

_________________

    If I ever feel better
    Remind me to spend some good time with you
    You can give me your number
    When it's all over I'll let you know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: K & K : Katell   Mar 20 Avr - 15:42

Bon et bien Katell, te voilà validée !

N'oublie pas de faire ta fiche de liens et de sujets avant de commencer à RP Wink Bon jeu et encore bienvenue !

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: K & K : Katell   

Revenir en haut Aller en bas
 
K & K : Katell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Présentation :: 
Habitants
 :: Fiches validées :: Fiches des Initiés
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit