AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Slipping {Alice}

Aller en bas 
AuteurMessage
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Slipping {Alice}   Mar 13 Avr - 6:44

Un endroit calme pour pouvoir réfléchir. Ou tout simplement pour le calme. Son pouvoir ne s'était toujours pas manifesté depuis son retour. Un simple répit. Et John tenait à ce qu'il soit le plus loin possible. Allez dans les lieux les plus sombres et les plus sales de Boston lui permettait de ne pas brutaliser son pouvoir, de ne pas le réveillé trop tôt et d'ainsi, sans trop y touché, le laisser en silencieux. Bien sûr il avait du éviter le métro. John était épuisé. Il s'assit sur n'importe quoi, à même le sol aurait fait l'affaire. Il ne pouvait croire qu'il était retourné au bureau, comme ça. Pensez à autre chose ne l'avait pas guéri. Juste distrait un moment. C'était déjà ça de gagner. Il avait senti, pendant quelque jour, une sorte de renaissance. Et puis il avait vu Heather. Et il avait raconté, et repenser à tout cela. Les images de Lizzie, Joy, des Stardust repassait dans sa tête comme un films qui malgré les retour arrière ne s'usent pas. Des images claires, trop claires en fait, pour avoir été vu des ses yeux. C'était lié à son "élévation", le truc qui l'avait protégé de la douleur durant les opérations. Il secoua la tête. Non, il ne voulait pas penser à cela. Il voulait oublier. Il sortie la flasque d'alcool qu'il portait habituellement dans la poche de son costume, d'habitude pour prévenir les assauts de son pouvoir. Cette fois, ce sera juste pour le plaisir. Et oublier quelques instants, se distraire encore de l'image de la mort. John s'aperçut qu'il était à même le sol. Mais personne ne le voyait alors ... il pouvait se laisser aller, complètement. Il cria. Il cria tout ce qu'il pu et, se levant brusquement, il jeta sur quelques mètre sa flasque qui vint se vider près d'une flaque malsaine. Si même l'alcool ne pouvait le soigner, qui pouvait ? Ni les mots réconfortants d'Heather, ni les mensonges des hommes ne pourrait lui faire oublier. Tout ce qu'il lui restait, c'était les distractions sachant désormais ce qu'elles cachent. John était en colère. Ce que c'était bon de pouvoir hurler, même sur personne, mais d'arrêter de se taire, de briser le silence d'or protégeant son petit secret connu de beaucoup trop de personne à son goût. Parler faisait du bien, mais ce qu'aimait John, c'était les cris. Il expira bruyamment et retomba au sol sans faire attention au reste. Aussi, il ne la vit pas arriver. Mais quand le bruit mouillé des pas vinrent à son oreille, détestable perturbation dans son harmonieux silence, il se retourna. Le destin s'acharnait.

Elle, et pas une autre.

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: Slipping {Alice}   Sam 17 Avr - 15:27

Alice se sentait déprimée, elle avait mal à la tête et pour la première fois, avait quelques doutes sur son pouvoir. De don sacrément utile au début, il avait viré à la malédiction. Bien sûr, il y avait là un avantage, il était nettement plus puissant maintenant, le problème c'est qu'il échappait à tout contrôle. Elle devait être très vigilante dès qu'elle parlait à quelqu'un, de peur de le voir exécuter l'ordre anodin qu'elle venait de lancer. Sans compter que cela risquait de la trahir, comme cela avait eu lieu avec le professeur Tremblay.

Et elle était seule. Il fallait qu'elle gère cela sans l'aide de personne. Personne à qui se confier, pour la rassurer ou la soutenir, personne en qui avoir suffisamment confiance pour s'épancher. Elle avait beau se persuader qu'elle n'avait besoin de personne justement, elle savait qu'elle se mentait à elle-même. Non pas de façon sentimentale, mais elle n'était pas assez forte pour le supporter toute seule, même si c'était frustrant de le reconnaître. Alice aurait bien aimé croire qu'elle avait la puissance mentale de s'en sortir triomphante, mais elle était aussi faible que les autres. Et cela n'était pas tellement bon pour le moral.

Elle était sortie errer dans la rue, ne sachant pas bien quoi faire de constructif. Elle avait besoin de réfléchir, de se remettre les pendules à l'heure. Depuis que le rythme de la fac avait été perturbé, elle n'avait plus cette sécurisante routine dans laquelle s'enfermer, qui lui permettait de penser à autre chose et de s'évader de la crainte du lendemain. Devoir en plus gérer l'imprévisible lui était trop difficile. Il fallait qu'elle se reprenne en main, mais elle préférait retarder l'inévitable d'une journée. Pour l'instant, elle se laissait aller à broyer du noir, après elle reprendrait son masque et son courage pour aller de l'avant. Elle n'avait pas le choix de toute façon. Elle était seule, il fallait que les ressources viennent d'elle-même, et de personne d'autre.

Alice avait gagné un endroit calme et glauque, qui correspondait assez à son humeur du moment. La zone industrielle n'était pas très fréquentée suite aux récents évènements, la plupart des usines ayant été mises en stand-by le temps que la tempête passe. Cela lui convenait donc parfaitement, personne ne viendrait l'ennuyer, du moins le pensait-elle. Elle avait une notion assez nébuleuse des risques que pouvait encourir une jeune fille de vingt ans se promenant seule dans la rue. Mais le cri lui glaça le sang. Elle resta paralysée sur place, sentant un souffle glacé caresser sa colonne vertébrale. Elle écouta, le coeur battant, mais le silence s'était de nouveau installé. Elle frissonna ; finalement, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que cela. Mais la peur était salutaire, d'un coup elle l'aidait à se focaliser sur autre chose, à se sentir de nouveau vivante, capable d'initiative et de lutte pour sa survie. Elle accéléra le pas, direction la sortie. La méditation était terminée.

Elle ne vit pas la forme de l'homme tapi dans l'ombre, assis à même le sol. Lorsqu'un chat renversa une poubelle pleine, produisant un raffut qui se répercuta dans toute la rue, Alice se retourna sans cesser d'avancer à reculons, et lorsqu'elle se remit droite, aperçut enfin la silhouette qui levait les yeux vers elle. Trop tard pour l'éviter. Emportée par son élan, elle trébucha sur l'homme et fit une pirouette non contrôlée avant de finir rudement sur le sol détrempé. Un instant sonné, elle gémit. Puis, rassemblant ses forces, elle prit appui sur ses coudes meurtris et se redressa, se remettant à genoux. Levant les yeux vers l'homme, elle le reconnut immédiatement. Elle avait sa photo accrochée dans son appartement.


- Toi ?

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: Slipping {Alice}   Dim 25 Avr - 16:52

Citation :
- Toi ?

John plissa le nez. Il n'avait que ça à faire, voir cette file, cette espèce de grande perche pâle comme de la meringue. Il était d'ailleurs bien content qu'elle soit tombé au sol, comme un sac trop lourd. Naturellement, John n'était pas dans une position très avantageuse. Il avait sali son éternel costume noir, il avait l'air fatigué. Il était dans un état pire que lors de leur rencontre. Mais il ne s'attendait pas à de la pitié de la part de la jeune femme. Aurait-il été un corps ensanglanté dans la boue, Alice aurait à peine levé les yeux. Oui, Alice, c'était son nom à cette mutante. C'était bien pire encore. La rudesse du ton de sa voix en disait long sur ce qu'elle pensait de John. Lassé, il ne répondit pas tout de suite. Malgré la fatigue, il devait rassembler ses forces. C'était une mutante après tout, une hypnotiseuse ou un truc du genre ... John se rappelait très nettement la sensation d'étouffement, l'horrible lien qui se forma autour de lui et qui le serrait plus il luttait. Quoiqu'il en soit il fallait l'empêcher de passer. Il chercha mécaniquement sa flasque dans sa poche. Ah oui, c'était vrai, il l'avait balancé devant lui quelques minutes plus tôt. Sans alcool dans son sang, il ne serait que plus concentré. Même si il devait souffrir en retour. Il haussa les épaules. Il souffrait toujours de toute façon. Qu'importe le moment. Il plissa les yeux. Il distinguait enfin ses pupilles luisantes dans les éclairages tressautant des lampadaires. Ses pupilles luisantes. Tu parles. Elle avait surtout l'air d'une fille tombée dans la boue.

John se releva et fit quelque pas. Il fouilla dans une autre poche intérieure de sa veste, sortie une cigarette et l'alluma un peu plus loin, préservant la flamme du vent qui venait de se lever.

- Je ne te propose pas mon aide ...

D'un instinct quasi animal, John savait que si il tendait une main, Alice n'en ferait qu'une bouchée.

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Harper
Admin
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 28
Localisation : Ouais localise-moi tiens, si tu l'oses.
Pouvoirs : Hypnose
Humeur : Indifférente
Groupe : Réticents
Caractère : Calme - Manipulatrice - Organisée
Date d'inscription : 15/04/2009

Carte d'identité
Age: 20 ans
Profession: Etudiante en chimie
Liens:

MessageSujet: Re: Slipping {Alice}   Sam 1 Mai - 14:39

Alice s'était tordue la cheville en tombant, sans parler du fait qu'un plongeon sans préavis sur le dallage n'avait rien d'agréable et que tout le reste de son corps était plus ou moins endolori. Elle se redressa avec précaution, essayant de ménager les endroits les plus douloureux. En plus de ça, il avait fallu qu'elle tombe, littéralement parlant, sur Urlitz. Elle avait espéré fermement ne plus jamais le revoir, mais manifestement le destin était d'humeur facétieuse et en avait décidé autrement. Manifestement, le télépathe ne semblait pas ravi de la voir non plus. Avec un peu de chance, vu qu'ils n'avaient ni l'un ni l'autre envie de profiter de leur compagnie respective, ils pourraient en rester là et se quitter comme si de rien n'était, nonobstant leurs habits couverts de saleté. Du moins, Alice voyait la situation comme ça et avait bien l'intention de faire en sorte que ça se réalise.

Citation :
- Je ne te propose pas mon aide ...

- Le contraire m'aurait étonné, ne put-elle s'empêcher de répondre d'un ton sec.

Elle réussit finalement à se remettre debout, essayant au maximum de préserver sa cheville tordue, le temps que la douleur se dissipe. Un vent violent commençait à se lever, ébouriffant ses longs cheveux et faisant voleter les pans de sa robe. Robe dans un état pitoyable après sa rencontre brutale avec le sol, ce qui lui donnait l'allure peu flatteuse d'une harpie échevelée vêtue de loques. Mais bon, c'était Urlitz qu'elle avait en face, elle n'était pas obligée d'être à son avantage, lui s'en fichait totalement de toute façon. D'ailleurs dans le genre concours du plus pouilleux, il tenait bien la distance aussi. Non seulement ses vêtements étaient aussi dans un piteux état (mais il l'avait bien cherché aussi, quelle idée d'être assis par terre comme un clochard) mais il avait l'air encore plus sombre et taré que la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Oui, songea Alice, ce gars-là est complètement jeté. Et dangereux. Raison de plus pour ne pas rester une minute supplémentaire en sa compagnie. Elle avait conscience qu'il lui faisait peur, même si dans l'état d'hébétude où elle se trouvait, ce n'était pas forcément un sentiment désagréable. Mais elle faisait confiance à son instinct, et celui-ci lui conseillait de prendre la tangente le plus rapidement possible. Elle réalisa qu'il devait être entrain de lire toutes ses pensées, et fit un effort pour ne pas l'envoyer mentalement au diable.

Urlitz avait allumé une cigarette et se tenait sur son chemin à quelques pas d'elle. Elle l'observa, indécise. Avait-il l'intention de l'empêcher de partir ? Elle se demanda si ça valait la peine de continuer sa route en prenant le risque de passer tout près de lui, ou d'envisager la solution la plus sage, soit de faire demi-tour. Alice savait que la prudence voulait qu'elle envisage la deuxième option ; de toute façon si elle ne voulait pas montrer sa peur à Urlitz c'était cramé, vu qu'il pouvait savoir tout ce qui se passait dans sa tête en temps réel. Mais elle ne voulait pas se montrer soumise, ou faire comme si elle avait l'intention de changer quoi que ce soit à ce qui était prévu juste parce qu'il était là. Elle se mit donc en route d'un pas calme bien que boitillant, se dirigeant droit sur lui. Au moment de passer, elle commença à le contourner, passant assez près pour sentir son odeur et celle de sa cigarette. Elle ne s'excusa pas. Pas le peine, de toute façon pourquoi le ferait-elle ? Elle ne s'était pas non plus excusée de lui avoir marché dessus. De toute façon c'était de sa faute à lui, il n'avait qu'à pas s'assoir n'importe où.

_________________

      And the world will look up and shout « Save us ! »
      And I'll whispered : « No. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shamusu.deviantart.com/
John Urlitz
Admin
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Télépathe
Humeur : Sarcastique
Groupe : Réticents
Caractère : Intelligent - Sournois - Perfide
Date d'inscription : 07/03/2009

Carte d'identité
Age: 25
Profession: Homme d'affaire / Avocat
Liens:

MessageSujet: Re: Slipping {Alice}   Mar 3 Aoû - 0:34

    Alice Harper a écrit:
    - Le contraire m'aurait étonné.

    John souris d'un air mauvais. Fallait pas rêver, jolie brune, je te connais trop bien maintenant. T'es pire que la peste. Une peste à pouvoir terrible. Encore, lui, s'en rendait compte quand elle usait son pouvoir sur lui. Mais les autres ? Au moins, son pouvoir était indolore. Personne ne se rendait compte de sa présence dans leur tête. L'adrénaline, la colère, l'excitation d'avoir trouvé quelqu'un sur qui passer ses nerfs l'empêchait de ménager correctement son pouvoir. John était pour l'instant aussi calme que le vent. La moindre pichenette l'aurait fait tomber. L'épuisement cédait à l'énervement, aussi se rendait-il de moins en moins compte du tremblement de ses jambes. Même de loin, n'importe qui aurait compris que John était en train, doucement mais sûrement, de péter une durite. Quelque part au fond de son esprit, il en avait aussi conscience. Aussi se contentait-il de massacrer sa cigarette encore allumé entre ses doigts crispé.

    Lorsqu'elle passa près de lui, il souffla dans son oreille :

    « Ne pense pas si fort, Alice. »

    Elle respirait la peur, mais aussi une maîtrise qu'il ne pouvait s'empêcher d'admirer. John aimait à être craint. Et de savoir de source sûr que cela marchait le remplissait d'une joie furieuse. Il ne s'arrêtait plus de sourire, cette grimace sadique et folle. Alors qu'elle s'éloignait il cria :

    « Tu sais qu'il m'arrive encore de penser à toi et à ton pouvoir ? Vraiment flippant, ton truc, fascinant aussi. Je m'étonne que tu ne l'expérimente pas mieux que cela ... Tu pourrais faire des merveilles. Un peu brutale comme méthode à mon avis, mais tu ne sembles pas être la délicatesse incarnée non plus ! »

    Il jeta sa cigarette au loin. Il riait sans joie. Il ne savait même pas pourquoi il continuait de l'embêter. Un jeu surement. Pourquoi était-il venu ici déjà ? Ah oui, pour le calme. John détestait le calme. Une autre pensée vint lui effleurer l'esprit. Son visage de crispa et ses membres tremblèrent de plus belle. Il courut comme il put vers elle et la stoppa. Sans la toucher, se plantant devant elle luttant contre la sensation de vertige qui l'envahissait, il siffla entre ses dents, détachant toutes les syllabes :

    « Je ne suis pas fou. »

    Un coup de vent l'aurait fait tombé et rampé dans la boue qui couvrait le sol. Heureusement, rien. Mais le temps ne s'améliorait pas.

_________________


d o u b l e c o m p t e . M o r g a n A . T r e m b l a y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slipping {Alice}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slipping {Alice}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Boston :: 
Les coins sombres
 :: Zone industrielle
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit