AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boston, après la Comète [Intrigue 4 : Lawrence, Alice & Mercy]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rebirth Master
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 24/02/2009

MessageSujet: Boston, après la Comète [Intrigue 4 : Lawrence, Alice & Mercy]   Sam 15 Mai - 0:14

« Bonjour à tous, je suis aujourd'hui en plein Boston pour un reportage époustouflant sur une ville en pleine activité depuis la chute de Rebirth. Boston, après Rebirth, restez avec nous !

Ville épargné, ville sujette à toutes les rumeurs, entre mutants et étudiant, la ligne se floute. Pour autant la vie des habitants semblent suivre son cours normal comme vous pouvez le voir ici même sur cette grande place. Les beaux jours revenant, la population bostonienne en profite pour sortir. Comme quoi tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir.

Mademoiselle ! Mademoiselle ! Voila, un micro-troitoir, rien de tel pour comprendre la vrai vie des vrais gens. Donc, mademoiselle ... Harper, voila merci. Alors, votre vie a-t-elle changé depuis Rebirth ? Hm ? Apparement nous interrogeons la mauvaise personne, certaines n'étant pas très disposé à faire vivre la presse, n'est ce pas ? Alors voyons voir ... Ah, un groupe de jeunes, surement beaucoup mieux disposé à passer à la télé :

Messieurs ! Messieurs s'il vous plait ! Alors quelques question voila ...

Mais, je ... je ... hé ! Oh putain qu'est ce qu'il a dans la main ? Oh bordel, Mike, Mike ! Prend le, prend le, c'est un flingue je crois, je sais pas s'où il l'a sortis, putain filme-le, filme-le !

Aah ! Il a tiré ! Tu l'a eu, hein, tu l'as eu ? Mike ? Mike ? Tu réponds ? Qu'est ce que tu fais garde la caméra, la pose pas ! Mike ? Mike ?

Qu'est ce que t'as ? Tu saignes, tu ... Oh mon dieu, vous lui avez fait quoi, bordel ! Vous lui avez fait quoi ? Mike ! Appelez les urgences, bordel, vite !

Et merde ! Putain de caméra ... Putain mais ils tombent tous, bordel de merde, ils tombent tous ! Madame ? Monsieur ?

Vous voulez quoi ? Vous voulez quoi, merde !

Euuuh, aaaah mais ... je ... la caméra ... laissez moi, laissez ... je tombe aussi, je ... aïe ... Mike ? C'est toi ? »


[L'originalité ne payant pas toujours, j'éclaircis un peu mon propos : une bande de mutant ont attaqué la place, ils ont tiré un coup de feu pour distraire la foule mais c'est un des mutants qui a le pouvoir de "faire tomber" les gens. Ils ne sont pas mort mais ils sont dans une sorte de coma. Les épargnés sont très sensible à ces ondes, quant aux mutants, ils y résistent mieux. A vous de voir comment vous allez gérer cela. Les mutants ont commencer à faire les poches des habitants et à saccager le terrain. L'ordre c'est comme vous le souhaitez. Je repasserais d'ici trois ou cinq post.]

_________________
Je suis l'Âme de Rebirth ; personne n'échappe à mon regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-forum.forumactif.com
Lawrence Cooper
Réticent
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 25
Localisation : Boston
Pouvoirs : Energie du vide
Humeur : Toujours content
Groupe : Réticent
Caractère : Positif - dérangé - dragueur (de tout ce qui bouge) - inconscient - provocateur - fêtard
Date d'inscription : 14/04/2010

Carte d'identité
Age: 20
Profession: Etudiant (cancre)
Liens:

MessageSujet: Re: Boston, après la Comète [Intrigue 4 : Lawrence, Alice & Mercy]   Jeu 8 Juil - 20:36

    Le soleil était haut dans cette journée à peu près ensoleillée, et comme à son habitude, Lawrence allait sortir pour le restant de la journée. Cette fois, il laissait son grand manteau et ses habituels chemises au placard, préférant cette fois ci un tee-shirt rouge aux manches longues, un jean d'un bleu délavé et une veste d'un bleu plus profond. Mais cette fois ci, voulant parcourir plus vite cette charmante ville de Boston, Lawrence descendit dans le sous sol de ce bâtiment, dans l'espoir de se trouver un moyen de locomotion efficace et sympathique. Arrivé en bas, seul des voitures se dressaient devant lui et, à vrai dire, ce n'était pas ce qu'il préférait, sans compter le fait qu'il ne savait pas les faire démarrer sans clefs. Il continua donc dans sa recherche, puis il trouva un véritable bijoux d'après ses critères, une moto, et plus précisément, une Harley Davidson, une magnifique même ! Il s'empressa de s'en approcher, tournant autour pour l'admirer, puis montant dessus. Maintenant, il fallait parvenir à la faire démarrer, pour cela, il chercha un bon moment une clef cachée quelque part dans la carrosserie, sans succès, cela aurait été trop facile. Ensuite, il se rappela de ce qu'il avait vu à la télé, faire démarrer en bidouillant les fils, mais où se trouvait-il ? Ce n'était pas aussi simple que ce qu'il pensait, pourquoi cela devait-il être aussi compliqué ? Commençant à perdre patience, poussa un hurlement de rage, et c'est avec un regard déterminé qu'il entreprit sa prochaine action. La porte du garage fut ouverte manuellement par Lawrence, puis après être retourné à l'intérieur chercher son moyen de locomotion, il sortit de là, monté sur une bicyclette, avec comme seule phrase en tête « On fait avec ce qu'on peut ! ».

    Roulant à vive allure, slalomant entre les passants et les voitures, il arriva rapidement sur la grand place. Il freina d'un coup quand il vit quelque chose d'inattendu, une journaliste suivit de son cameraman, tentant tant bien que mal d'interroger les passant. Dans ces personnes interviewées, une bien particulière attira son attention, une jeune fille dont l'étrange caractère l'avait grandement intrigué et séduit dans le passé, Alice Harper. Il donna un coup sur la pédale de son vélo afin de se propulser vers son étrange amie. Arrivant juste à coté d'elle, il freina d'un coup avant de débuter la conversation :


    -Hey, salut ma douce et tendre Alice ! Quelle merveilleuse coïncidence que de se retrouver tout les deux ici ! N'es tu pas content de me voir ? Dit-il avec le plus grand des sourires. Les deux crétins de la télé, là, ils t'ont demandés quoi ?

    Mais alors qu'il n'avait pas rejoins son sujet d'étude humaine depuis plus de dix minutes qu'un événement mit fin à leur conversation. Lawrence entendit la journaliste commencer à parler de plus en plus fort à propos d'une chose qui restait incompréhensible à cause de la distance. Sa première pensée concernant cette femme à la voix stridente fut qu'elle veuille bien la fermer, mais un autre bruit ce fit entendre, un son bien plus artificiel et reconnaissable. En effet, un coup de feu venait d'être tiré, créant la panique sur la place parmi les passants, mais en ces temps de conflits, ce n'était pas le plus surprenant, en effet, la panique général fut rapidement stoppée par la chute de toute les personnes présentes ou presque au sol, et même lui fut pris de quelques vertiges, utilisant le vélo comme troisième pied pour ne pas tomber avant de s'habituer, bien qu'il avait tout d'un coup l'impression d'avoir la gueule de bois, enfin, rien d'inconnu et d'inhabituel pour lui. Il regarda autour de lui afin de faire un constat de la situation, tout le monde ou presque était à terre, mais un groupe d'individus, dont le tireur du coup de feu, faisait les poches des passants dans le coma, il n'était ensuite pas difficile de faire la liaison entre eux et cet étrange phénomène, l'un d'eux devait les avoir forcé à s'évanouir ou autre via un pouvoir, mais le quel ? Enfin là n'était pas la préoccupation principale de Lawrence, il n'avait d'ailleurs rien contre car si c'était lui qui avait ce pouvoir, il ferait la même chose. Non, ce qui le gênait vraiment c'était qu'ils agissaient sur « son territoire » comme il se le disait dans sa tête. Il adressa ensuite une parole à Alice :

    -Dit, tu veux voir quelque chose d'amusant ?

    Il descendit de son vélo et en arracha la sonnette avant de laisser tomber son moyen de transport. Il jonglais avec la sonnette, et très rapidement, au vue de ses mouvements, il ne faisait plus aucun doute qu'il allait la lancer sur l'un d'entre eux, et son esprit cherchant toujours plus le danger, il avait en tête le type armé. Quand il était plus jeune, il avait été dans un club de base-ball et c'est sans se vanter qu'il pouvait dire qu'il était un excellent lanceur, il y avait donc peu de chance qu'il rate sa cible. La chose à savoir maintenant c'était si on allait le retenir avant que son action ne soit menée à terme ou si on allait l'encourager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boston, après la Comète [Intrigue 4 : Lawrence, Alice & Mercy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]
» Prob wifi après coupure de courant
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Résumé de l'intrigue
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth :: Boston :: 
Ville
 :: La grande place
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit